Autoblow 2, la machine à fellation est pour cet été

Il y a des projets que l’on aurait presque honte de vous présenter.. C’est le cas de cette machine baptisée « Autoblow » et développée par Brian Sloan, ancien avocat et...
470579684_640

Il y a des projets que l’on aurait presque honte de vous présenter.. C’est le cas de cette machine baptisée « Autoblow » et développée par Brian Sloan, ancien avocat et créateur de sex-toys.

Si femmes restent encore réservées sur la pratique de la fellation – qui peut parfois être comparée à un signe de soumission – les médias nous répètent sans relâche que les hommes en raffolent. Elle serait ainsi un plaisir absolu largement mis en avant dans les films pornos. Si la fellation était jusqu’à présent le fruit d’un plaisir à deux (certes, ce n’est pas toujours le cas..), le créateur de l’Autoblow 2 a semble t’il trouvé un moyen de rendre accessible cette pratique aux hommes seuls.

Brian Sloan a récemment investi 100 000$ dans la mise au point d’une machine qui a pour simple objectif de prodiguer des fellations en reproduisant les mouvements de la bouche. « Ce puissant masturbateur robotique donnera aux hommes une sensation proche de celle d’une vraie rencontre sexuelle » indique son fondateur qui se dit expert en jouets sexuels. L’homme a passé les 7 dernières années en Chine où il a conçu ses propres marques de sex-toy.

Le 9 avril dernier, Brian et son équipe ont lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme Indiegogo dans le but de rassembler 45 000$ pour finaliser la conception de l’Autoblow 2. Il semble que la campagne ait bénéficié d’un véritable engouement puisque près de 100 000$ ont déjà été récoltés, les donateurs pouvant en échange précommander une machine à fellation disponible en 3 tailles. Celle-ci est attendue en juin prochain pour un prix de 80 à 100$.

20140402234732-web_DSC5117montage

20140403004155-screenshot_1520

20140404080430-sleevs

>> Accès à la campagne de crowdfunding

>> Voir aussi l’interview de Brian sur Vice



Dernier sondage :


Vous aimerez aussi