, ,

Polémique : Sony vous invite dans la chambre d’une étudiante

Sony développe un casque de réalité virtuelle pour sa PlayStation 4 sortie l’an dernier. Le projet Morpheus, dont le développement semble continuer sa progression fait office de petite révolution dans le jeu vidéo, mais ferait également polémique dans son choix de communication, notamment par le biais du jeu « Summer Lesson » présenté au Tokyo Game Show ce 18 septembre 2014, où la femme n’est pas portée à l’image d’une façon franchement positive.

Peu de personnes ont eu jusqu’à aujourd’hui le « privilège » de tester ce casque de réalité virtuelle depuis sa présentation. Des images d’une démo de street luge furent visibles à l’E3, plus grand salon international du jeu vidéo et des loisirs interactifs. Peu d’images sont disponibles quant aux performances de cet appareil bien qu’un testeur de Gameblog donne son avis ici en direct du Tokyo Game Show. Sony dévoile donc un sérieux concurrent au projet Oculus Rift, conçu par l’entreprise Oculus VR, nouvelle filiale de Facebook, lancé en 2012 avec possible commercialisation en 2015.

Il s’avère que la polémique pris sa source au Tokyo Game Show ces derniers jours dés la présentation du jeu « Summer Lesson » (développé par l’équipe créatrice de la série Tekken), censé être la vitrine de la promotion du Projet Morpheus, laissant entrevoir les possibilités de la machine. Le joueur est plongé dans la chambre d’une étudiante japonaise avec laquelle il est possible d’interagir d’une façon assez révolutionnaire.

Le jeu « Leçon d’été » alimente la polémique alors qu’il a été présenté comme un « jeu de communication », mais pourquoi ? Les images présentées comportent des angles de vue plutôt osés, en direction de la poitrine de la jeune fille, ou encore sous sa jupe. Buzz ou faute de goût, on s’interrogera sur ce choix de vitrine technologique pour promotionner le projet Morpheus.

Bien que le cliché que l’on retrouve dans ce jeu n’est pas nouveau dans la culture japonaise, le monde se trouve actuellement en réel débat sur l’image de la femme présentée dans les jeux vidéo alors qu’elles représentent pas moins de la moitié du public joueur.

Récemment, le jeu Assassin’s Creed avait reçu de nombreux critiques sur l’absence de personnages féminins dans la série, mais le débat fût bien plus virulent à l’encontre du magasine Joystick pendant l’été 2012. Le mensuel spécialiste titrait à propos d’un nouveau jeu : « Tomb Raider, fini l’innocence : Lara a vu le loup ». Un article faisant sursauter une gameuse féministe – entre autres – qui a blogué sévèrement à l’encontre du magasine. Une diatribe (disponible ICI) relative au contenu de l’article, parsemé de réflexions sexistes du pigiste, se réjouissant entre autres du viol de l’héroïne, le qualifiant de « calvaire charnel ».

Sources : HuffingtonPostLe Nouvel ObservateurMetrotimeL’ExpressGameblogHitek