in

Pour son documentaire, un homme s’est nourri de produits « light » pendant 60 jours. Il va le regretter.

Capture video "That Sugar"

Pour confirmer les effets dévastateurs des produits allégés sur notre santé, l’acteur australien Damon Gameau s’est nourri exclusivement de yaourts allégés, de jus de fruits, de barres de céréales ou encore de boissons énergisantes pendant 60 jours. À la fin de l’expérience, le résultat sur son métabolisme est inquiétant..

Tout d’abord, il faut savoir que les produits « sains », qui sont vendus comme tels aux USA et en Australie, n’ont rien à voir avec les produits similaires que l’on peut trouver en Europe. Par exemple, les produits commercialisés en France ne peuvent pas être étiquetés « sans sucres ajoutés » et comporter à la fois d’autres matières sucrantes.

Pour les besoins de son documentaire « The Sugar Film », l’acteur australien Damon Gameau s’est livré à une expérience étonnante. Pendant 60 jours, il s’est donc nourri de produits « light » et le moins que l’on puisse dire, c’est que les conséquences sur son corps ont été surprenantes. « Ces choses que des parents donnent parfois à leurs enfants en pensant bien faire » peuvent donc produire les effets inverses explique l’acteur australien au site news.com.au.

Si ces produits light contiennent moins de gras que les autres, ils ont, en revanche, beaucoup de sucres cachés. Fatigué, sans énergie et à fleur de peau, Damian avait constamment faim.

Cette surdose de sucres va provoquer chez lui un début de stéatose hépatique, une maladie du foie. Les produits qu’il a consommés pendant 60 jours et qui étaient censés le faire maigrir ont eu l’effet inverse sur son organisme. En effet, à la fin de l’expérience, le »cobaye » avait de l’embonpoint et près de 10cm de tour de taille en plus.

La démarche de Damian prouve que ce n’est pas en faisant confiance à un seul type de produits « sains » qu’on va se sentir mieux dans son corps. Aujourd’hui rétabli, le comédien espère que son documentaire ouvrira les yeux des consommateurs de ces produits « light » pas si sains que ça en vérité.

Source : News