in ,

Voici la lampe qui fonctionne grâce à… la gravité

Capture vidéo

Une personne sur cinq n’a pas accès à l’électricité dans le monde. La solution la plus adoptée est celle des lampes à pétrole qui sont à la fois coûteuses et dangereuses. Voici donc GravityLight 02, le projet qui permettrait d’éclairer des millions de personnes… grâce à la gravité.

1,5 million de personnes en Inde sont touchées chaque année par les brûlures causées par les lampes à pétrole. Celles-ci constituent 3 % des émissions de CO2 dans le monde et sont à l’origine des incendies de bidonvilles ou de camps de réfugiés. Et en plus, elles sont très chères, c’est-à-dire qu’elles représentent 30 % des revenus des familles n’ayant pas accès à l’électricité. Il est donc nécessaire de trouver une solution alternative.

Le projet GravityLight vise donc à éclairer à l’aide de la gravité : un sac de 12 kilos accroché à la lampe, et la lumière fut. Une poulie, actionnée par le contrepoids, est liée à un alternateur qui produit un courant électrique. Une fois le poids par terre, il peut être replacé à sa position initiale. La lampe à gravité, située à une hauteur de 180 centimètres, s’allumera pendant 20 minutes.

Il est certain que ce projet est ambitieux et innovant aux niveaux écologique et humanitaire, mais il a également une visée économique : il permettra d’offrir des emplois locaux au Kenya pendant son assemblage. L’ambition de ce projet est de créer un « empowering product », un produit qui crée de l’énergie, au sens propre comme au figuré.

Économique à tout point de vue, écologique et saine, il ne reste plus à cette lampe qu’à être financée par des citoyens généreux. En effet, une campagne de financement participatif a été lancée sur Indiegogo. Plus de 220 000 dollars ont été récoltés depuis quelques semaines, avec un objectif de départ de 199 000 dollars. C’est donc un projet prometteur qui devrait se concrétiser d’ici quelques mois. Avec 100 000 dollars de plus, l’organisation à l’origine de ce projet pourrait également concevoir une radio autonome.

Source : Mr Mondialisation.