,

Wikipédia : Comment cinq pays riches façonnent la vision du monde

Crédits : Pixabay

La vision du monde véhiculée sur l’encyclopédie libre Wikipédia est presque dans son intégralité élaborée par des internautes venant de cinq pays seulement. Cette conclusion est apportée par un géographe britannique : Mark Graham.

Wikipédia est une plateforme mondialement ouverte et chacun peut participer à son contenu, celui-ci faisant même l’objet d’une impression en version papier. Selon les recherches du géographe Mark Graham, Wikipédia refléterait les inégalités à l’échelle mondiale, concernant la domination culturelle et l’accès à l’information.

« Sur Wikipedia, largement vanté comme l’une des plateformes les plus ouvertes et les plus inclusives du Web, nous voyons que les pays à faibles revenus sont beaucoup moins représentés que les zones économiquement favorisées » explique le géographe britannique pour l’article de Wired du 15 septembre 2015.

Le géographe a examiné entre 2001 et 2013 environ 708.000 articles estampillés Wikipédia, et ce, dans 44 langues. Il a pu comprendre que les articles portant sur des zones géographiques données ne sont pas écrits par des personnes originaires de ces contrées. Mark Graham estime qu’une grande majorité des articles de Wikipédia sont écrits par des ressortissants de cinq pays seulement : Les États-Unis, l’Allemagne, la France, le Royaume-Uni et l’Italie.

Ainsi, les zones délaissées sont l’Afrique subsaharienne, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, ainsi que l’Amérique latine et les Caraïbes, comme l’illustre ce schéma :

Représentation de l'édition d'articles géographiques sur Wikipedia entre les différentes régions du monde. Les branches entre chaque points sont colorées en fonction de la zone de provenance des éditeurs.
Représentation de l’édition d’articles géographiques sur Wikipedia entre les différentes régions du monde. Les branches entre chaque points sont colorées en fonction de la zone de provenance des éditeurs.

Les inégalités sont révélées par le biais d’exemples parlants. Voici une façon d’illustrer cela : les Pays-Bas comptent plus de contributeurs à Wikipédia que le continent Africain tout entier ! Et pourtant, ce petit état de l’Union Européenne ne fait même pas partie des 10 premiers pays comptant le plus de rédacteurs au monde sur cette plateforme.

Cette disparité s’explique principalement par une inégale répartition de l’accès à Internet dans le monde, traduisant une concentration de la connaissance autour de la richesse. Le géographe parle même d’un « cercle vicieux et vertueux à la fois ». En effet, il semble que les rédacteurs issus des pays moins aisés préfèrent écrire sur des zones géographiques riches et bien documentées sur Wikipédia, délaissent souvent les zones moins riches, pourtant susceptibles d’être plus proches d’eux.

Sources : WiredRegards sur le numérique