En 2015 au Costa Rica, 99% de l’énergie produite provenait des énergies renouvelables

Si le chemin est encore long dans le monde entier pour réaliser une véritable transition énergétique, le Costa Rica a, de son côté, démontré que tout est possible puisqu’en...
673029449_8ff889306c_o-933x445

Si le chemin est encore long dans le monde entier pour réaliser une véritable transition énergétique, le Costa Rica a, de son côté, démontré que tout est possible puisqu’en 2015, 99 % de son électricité aura été produite à partir des énergies renouvelables.

Alors que les dirigeants du monde entier se réunissaient à Paris au début du mois de décembre pour tenter de trouver un accord concernant le climat, certains pays montrent déjà la voie. C’est le cas pour l’Uruguay, qui génère désormais 95 % de son électricité par le biais des énergies renouvelables, mais également du Costa Rica, qui a réussi à pousser ce taux à 99 % en 2015.

Au mois de mars dernier déjà, nous vous relations dans un article que le Costa Rica avait alimenté à 100 % ses villes en électricité uniquement à partir de sources d’énergies renouvelables pendant une période de 75 jours consécutifs. Dans un communiqué publié le 18 décembre dernier, le Costa Rican Electricity Institute (ICE) nous apprend qu’au final, le pays aura fonctionné uniquement sur des énergies renouvelables pendant 285 jours de l’année 2015, le reste du temps, le pays utilisait à la fois de l’énergie renouvelable et de l’énergie provenant des énergies fossiles.

Les sources d’énergies renouvelables dans lesquelles le pays puise sont multiples. Si une grande partie de sa production d’électricité provient de centrales hydroélectriques, alimentées grâce à un vaste système de rivières et par les grosses pluies tropicales qui s’abattent sur le pays, celui-ci s’alimente également en énergie géothermique, éolienne, solaire ou encore en biomasse. Le Costa Rica, qui souhaite être neutre en carbone d’ici à 2021, est désormais en avance sur ses objectifs.

Atteindre une production de 100 % d’énergies renouvelables n’est pas une fin en soi pour le pays, qui souhaite également être moins dépendant en consommation d’énergie en général. Le Costa Rica compte notamment débrancher le secteur du transport des combustibles fossiles, et à l’avenir, être moins dépendant en hydroélectricité, aujourd’hui sa principale source de production. La construction de nouvelles centrales géothermiques est à l’étude.

Sources : phys, Costa Rican Electricity Institute (ICE)



Dernier sondage :


Vous aimerez aussi