,

En Afrique, les abeilles changent des vies et sauvent des éléphants

Credit: Nikon D90 / Max Pixel

En Afrique de l’Est, une zoologiste a trouvé un moyen plutôt insolite d’éviter les conflits entre les villageois voulant protéger leurs fermes et les éléphants s’en approchant d’un peu trop près.

Comment protéger ses terres contre les éléphants et ainsi éviter des conflits souvent mortels d’un côté comme de l’autre ? On pense tout de suite à une immense clôture ou un fossé qui permettrait de tenir éloigné les plus grands animaux terrestres, pourtant très coûteux et souvent inefficaces face à ces énormes pachydermes. La zoologiste Lucy King eut en 2009 une idée tout à fait inattendue : des ruches d’abeilles.

En effet, les éléphants sont terrifiés par ces insectes. Une piqûre d’abeille au niveau de sa trompe lui provoque une douleur atroce. Par réflexe primitif, le simple bourdonnement est suffisant pour faire fuir l’animal. Partie de ce principe, la zoologiste a fabriqué un système de clôture invisible où les ruches seraient placées en hauteur à plus de 10 mètres d’intervalle autour d’un champ cultivé. Le projet Elephant and Bees était né.

bees-1
Credit: Capture Video

Le dispositif s’étend aujourd’hui au Kenya, au Botswana, au Mozambique, en Tanzanie, en Ouganda ainsi qu’au Sri Lanka. Non seulement les clôtures servent à dissuader les éléphants et à polliniser les cultures, mais elles sont également devenues une source de revenus supplémentaires pour les agriculteurs qui récoltent le miel et le vendent localement.

Forte de son succès, l’organisation cherche à lever des fonds afin d’étendre son programme. Vous pouvez faire un don ici –>Save Elephants With Bees and Honey

Sources : Elephants and BeesMr Mondialisation