in

Thaïlande : quand la publicité vous fait pleurer à chaudes larmes

Credit: Capture video

Dans ce pays d’Asie, existe depuis quelque temps un nouveau genre de publicité : la « publicité larmoyante », capable d’émouvoir n’importe quel téléspectateur. Des situations de la vie de tous les jours y sont exposées, souvent de belles histoires partant d’un malheur ou d’une injustice, tout cela parfois accompagné d’une pointe d’humour.

En occident, nous sommes habitués aux spots publicitaires rébarbatifs, ennuyeux ou carrément désagréables. En Thaïlande, il s’agit de « jouer » avec les sentiments des gens, une stratégie psychologique que l’on pourrait comparer en France avec les spots de la Sécurité Routière, bien que ces derniers soient d’une violence choquante et qui bien sûr, ne promotionnent aucun produit de consommation.

Dans le spot suivant, un commerçant chasse tous les matins un SDF qui dort devant sa boutique la nuit et qui fait quelques apparitions en journée. Seaux d’eau, coups de pied, insultes, tout y passe. Un jour, le SDF disparait de la circulation, mais le commerçant se rend compte des inestimables services que la présence du SDF lui rendait la nuit, en observant les enregistrements effectués par la caméra de surveillance placée devant le magasin.

En effet, le SDF avait successivement empêché un homme d’uriner contre la boutique, un autre de taguer le rideau de fer, et même fait fuir des voleurs qui tentaient de pénétrer dans le magasin, n’hésitant pas à se mettre en danger au point de perdre la vie, raison pour laquelle il avait disparu. Le commerçant, tiraillé par les larmes, regrette alors son attitude déplorable.

Mais quel type de produits cette publicité promotionne-t-elle ? Des…caméras de vidéosurveillance ! Eh oui, il fallait y penser, mais la chute du spot publicitaire montre à quel point le « suspens » était à son comble. Il s’agit donc toujours d’une façon d’inciter à la consommation, mais au moins, c’est original. Ce type de publicités relayées sur le Web totalisent chacune des millions de vues.

« Le genre est si populaire en Thaïlande que les entreprises produisent des versions spéciales, plus longues de quelques minutes, de ces publicités qui font pleurer dans les chaumières afin qu’elles deviennent virales sur Facebook et YouTube » expliquait le site The Atlantic dans un article de septembre 2015.

Voici quelques unes de ces publicités d’un nouveau genre :

Sources : The AtlanticLe FigaroCourrier International