La Corée du Nord diffuse une vidéo simulant une attaque nucléaire sur Washington

Pyongyang a décidé de monter en intensité quant aux provocations envers les Américains et les Sud-Coréens depuis le début de l’année. Une récente vidéo de propagande simule une attaque...
1208995

Pyongyang a décidé de monter en intensité quant aux provocations envers les Américains et les Sud-Coréens depuis le début de l’année. Une récente vidéo de propagande simule une attaque nucléaire sur la capitale des États-Unis, menaçant également la Corée du Sud.

Récemment, CitizenPost faisait état du danger que pouvaient représenter les missiles nord-coréens, par le biais d’une infographie élaborée par le média russe Sputnik News. Selon ces informations, Washington ne serait pas à la portée de l’éventuel missile nord-coréen le plus vivace : le Taepodong-2, ce qui d’ailleurs reste à confirmer, car des informations concernant ce dernier sont manquantes.

« Si les impérialistes américains bougent d’un pouce en notre direction, nous les frapperons immédiatement avec notre force nucléaire », disait un message à la fin de la vidéo de propagande diffusée par le seul média du pays, et ce au nom d’une unité de l’Armée populaire de Corée du Nord.

Le régime de Kim Jong-un va donc de provocation en provocation, s’estimant lui-même être menacé. Ce n’est pas nouveau, mais dans la vidéo de propagande mise en ligne, il est question d’une chose inédite : une attaque nucléaire sur la capitale étasunienne : Washington.

Ce n’est pas tout, Pyongyang menace également la Corée du Sud d’une « attaque sans merci » sur le palais présidentiel de Séoul où réside Park Geun-hye, la présidente. Cette dernière devrait, selon la Corée du Nord, s’excuser publiquement pour « trahison » et pour avoir « calomnié » son leader Kim Jong-un.

Depuis le début de l’année, les essais balistiques nord-coréens et autres déclarations installent un contexte plus compliqué que les années précédentes, tant la tension est palpable. Après les récentes manœuvres militaires de réponse menées conjointement par la Corée du Sud et les États-Unis, Kim Jong-un estime que son territoire sera d’ici peu envahi.

La vidéo, intitulée « La dernière chance », a été diffusée par le site de la chaine de propagande nord-coréenne DPRK Today. Celle-ci montre un missile lancé par un sous-marin nord-coréen qui s’écrase près du Lincoln Memorial de Washington, rasant complètement la capitale américaine. Selon les experts, bien que la Corée du Nord détient un arsenal nucléaire, elle n’aurait pas pu le rendre performant au point de toucher les grandes villes américaines.

Voici la vidéo de propagande du gouvernement nord-coréen :

Sources : L’ExpressICI Radio Canada20 Minutes



Dernier sondage :


Vous aimerez aussi