in

Quand les citoyens se prennent pour des super-héros et combattent les injustices

Montage Citizenpost, Crédits Metronews, Phoenix Jones, AFP

Les super-héros de notre enfance nous ont souvent marqués très fortement et restent présents dans nos esprits malgré les années qui passent. Bien que faillibles parfois, on ne pouvait qu’apprécier leur droiture, les valeurs qu’ils défendaient, leur opiniâtreté et leur force. Ces modèles que nous idéalisions et qui nous faisaient rêver à de grands exploits peuvent nous sembler bien loin. Néanmoins, certains citoyens bien inspirés ont décidé eux aussi d’endosser le costume et de se battre à leur échelle pour des causes qui leur importent. Si pour certains ce n’est l’affaire que de quelques actions ponctuelles comme ces deux héros qui s’étaient fait passés pour un jeune fille mineure pour ridiculiser un pédophile en public (la vidéo juste ici), d’autres prennent leur rôle très à coeur et s’adonnent à leurs activités de héros avec sérieux. Nous vous avions parlé de Super Châtaigne, voici d’autres héros d’un autre type.

C’est le cas de Thanatos le héros canadien de 63 ans qui combat la pauvreté dans les rues de Vancouver qui refuse de donner son vrai nom. Il a expliqué à Metro News : « je ne viens pas de Krypton et je n’ai pas été mordu par une araignée ou quoi que ce soit de tel. Je travaillais au centre ville, j’essayais d’apporter mon aide dans la rue et je voyais beaucoup de choses arriver…des gens qui vivaient et mourraient dans les rues.  Un officier de police m’a dit que la seule chose qui attendait certaines personnes dans la rue, c’est la mort« . Profondément choqué par ces paroles, il décide de se grimer de noir et d’endosser son personnage de Thanatos (la personnification de la mort) et d’aider les SDF. Il fait partie du projet The Real Life Superhero Project qui réunit 28 super héros différents avec plusieurs missions : nourrir les affamés, réconforter les malades, nettoyer les rues des saletés. Le but du projet et de mener des actions réelles qui font une vraie différence dans la vie des gens grâce à des « réponses radicales à un problème radical » avec pour but de motiver les gens à aider les autres à leur tour.

1
Thanatos. Source image : Metro News/Vancouver

Ce super-héros brésilien ne vous semblera pas inconnu. Il s’agit en effet de la version brésilienne de Batman qui lutte contre les inégalités et c’est à l’occasion de la coupe du monde qu’on avait le plus entendu parlé de lui (et on en entendra peut-être aussi parler de lui au moment des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro en 2016). Prothésiste dentaire de profession, Eron Morais Melo, 33 ans, s’affiche auprès des professeurs grévistes, lors des marches de travailleurs sans toits ou auprès des proches de la famille d’un homme tué par des policiers dans une favela de Rio. Intéressé par la politique, il considère que « le Brésil, ce n’est pas que le foot et la samba (…) Rio, c’est un peu comme Gotham city, une ville minée par la corruption et la violence. » Il dénonce « politiciens véreux » accusés de ne penser qu’à leurs intérêts et à « faire de l’argent sur le dos des travailleurs« . Il s’indigne également de la création de l’Arena da Amazonia composé de 46000 places alors que le Nacional FC (le club local) n’est qu’en 4e division : « cet argent aurait mieux fait d’être investi dans l’éducation et la santé« .

AFP Photo / Yasuyoshi Chiba
Batman dans une favela. AFP Photo / Yasuyoshi Chiba

Phoenix Jones est également un héros autoproclamé assez célèbre et très actif depuis qu’une personne a cassé une vitre de sa voiture, causant ainsi une blessure sur son fils. Cet homme de 28 ans dont le vrai nom est Benjamin John Francis Fodor a notamment été le leader de 2011 à 2014 d’un groupe de dix personnes dans le cadre du Rain City Superhero Movement. Ils patrouillaient dans les rues de Seattle et Lynnwood, dans l’état de Washington. Ces personnes ont fait partie de l’armée ou maîtrisent les arts martiaux mixtes. Il opère à présent en solo dans Washington. Il revendique 250 arrestations de criminels et délinquants en tout genre. Ayant eu des problèmes avec la justice qui n’a pas accepté qu’il fasse justice par lui-même il a été obligé de se démasquer, cela lui a valu de perdre son travail d’éducateur dans un centre pour enfants autistes. Il a néanmoins retrouvé du travail et souhaite continuer encore longtemps ses rondes de surveillance, que la police et le procureur soient d’accord ou non.

brutcolor.com
Phoenix Jones. Source : brutcolor.com

Plus insolite, Angle Grinder Man sauve les rues de Londres à coups de  scie circulaire à métaux. Ce héros britannique dans un costume bleu moulant et or dit de lui-même qu’il est « le premier super-héros philanthrope animateur subversif de défense contre les radars et les sabots« . Il répond à l’appel téléphonique de « tous les bons citoyens qui désobéissent à la loi » à qui il offre gratuitement ses services. Son super pouvoir divise : il scie les sabots utilisés par la police britannique pour immobiliser les voitures mal garées.

heroesinthenight.blogspot.com
heroesinthenight.blogspot.com

Et vous, en tant que héros quel serait votre combat et comment feriez-vous pour arriver à vos fins ?

Sources : Le Nouvel Obs ; Figaro