in

Voici la carte en temps réel des stations en pénurie de carburant

Capture d'écran Mon Essence

Si le secrétaire d’État aux Transports a affirmé ce dimanche que le risque de pénurie de carburant n’existait pas, ce sont toutefois plus de 10% d’entre-elles (12 000 stations en France) qui seraient désormais touchées partiellement ou totalement. Une carte présentant les stations concernées permet voir en temps réel quels sont les carburants qui manquent. 

Les opposants à la loi Travail restent mobilisés ce dimanche et promettent de poursuivre leurs actions la semaine prochaine. Si certains dépôts de carburant ont été débloqués par les forces de l’ordre ou par les grévistes en fin de semaine, les salariés de plusieurs raffineries ont décidé d’une grève reconductible ou illimitée. « L’objectif est l’arrêt de toutes les raffineries en France. C’est un appel à la grève illimitée. Le but n’est pas de créer la pénurie, c’est d’obtenir le retrait de la loi (Travail) », a ainsi déclaré à Reuters le délégué central CGT de Total Raffinage Pétrochimie, Thierry Defresne.

Pas de risque selon le secrétaire d’État aux Transports

Malgré tout, Alain Vidalies, secrétaire d’État aux Transports reste confiant. « Il y a les stocks stratégiques, auxquels nous n’avons pas touché pour l’instant et qui permettent à la France d’avoir plusieurs semaines, de nombreuses semaines de consommation devant elles», a-t-il déclaré sur RTL.

Ces stocks dispersés partout en France doivent permettre au minimum de garantir 61 jours de consommation intérieure journalière moyenne. « La détention de stocks de produits finis en France, par opposition à d’autres pays industrialisés comme les États-Unis ou le Japon stockant principalement du pétrole brut, contribue à la résorption de tensions locales générées ou aggravées par une défaillance ou un engorgement des circuits habituels d’approvisionnement. Dans cette optique, une répartition équilibrée des stocks sur le territoire national accroît leur efficacité » peut-on lire sur le site du Ministère de l’Environnement. Malgré tout, ces stocks s’ils devaient être utilisés seraient probablement rationnés pour permettre aux activités les plus essentielles de continuer à fonctionner.

Vous trouverez ci-dessous la carte des stations concernées par une pénurie, qu’elle soit partielle ou totale. Notez toutefois que ces données n’ont pas fait l’objet de vérification, la carte étant participative.

Source : Ministère de l’environnement