in

Il emmure l’étoile de Donald Trump sur Hollywood Boulevard !

Crédits : capture écran chaîne youtube : CNN

Un artiste de rue a construit un mur de 15 centimètres autour de l’étoile de Donald Trump sur une des rues les plus connues Hollywood, à Los Angeles. Le mur n’aura tenu qu’un jour, mais le message est passé.

Après la convention d’investiture républicaine de ce jeudi 21 juillet 2016, Donald Trump est désormais le candidat officiel qui défiera la candidate démocrate Hilary Clinton pour la présidence des États-Unis. Très controversé, l’homme d’affaires et magnat milliardaire de l’immobilier avait bel et bien obtenu en 2007 une étoile sur le Walk of Fame d’Hollywood Boulevard, grâce au succès de son émission de télé-réalité The Apprentice.

Cette étoile a été ciblée par l’artiste de rue Plastic Jesus ce mardi 19 juillet 2016. Ce dernier a construit un petit mur de 15cm tout entour de l’emplacement de l’étoile de Trump. Ô combien symbolique, ce mur de bois orné de mini-barbelés représente le narcissisme exacerbé de l’homme d’affaires, ainsi que son rejet de tout, comme en témoignent les petites pancartes « No Trump Anytime » (pas de Trump à tout moment) ou « Keep out ! » (dehors !)

Le lendemain le petit mur a été retiré, mais Plastic Jesus, qui s’inspire souvent de l’actualité pour créer ses œuvres, ironise :

« J’ai construit et payé le mur moi-même. Pas d’argent mexicain », déclare-t-il en référence au projet de mur vanté par Trump pour consolider la frontière entre le Mexique et les États-Unis, pour lequel il demandait la participation financière du Mexique, qui a d’ailleurs catégoriquement refusé.

Donald Trump rencontre un fort succès, mais est également une source de crainte pour bon nombre de citoyens autour du monde, pour ses déclarations sécuritaires, racistes, sexistes ou encore homophobes, qui laissent penser à un recul de la démocratie aux États-Unis dans les prochaines années si ce dernier se trouve finalement élu.

Voici un mini-reportage tourné par CNN :

Sources : Le MondeOuest France

Crédit photos : Plastic Jesus