in

L’Ecosse a réussi à couvrir son besoin journalier en énergie uniquement grâce à ses éoliennes

Crédits : Pixabay : sarangib

Dimanche dernier, l’Écosse a réalisé quelque chose d’incroyable. Pour la première fois de son Histoire, l’énergie éolienne seule a généré 106% de ses besoins journaliers en électricité.

Le groupe environnemental WWF Écosse vient de confirmer que le 7 août 2016, les éoliennes d’Écosse ont produit 39,545 mégawatts/heures (MWh) d’électricité, tandis que les maisons, les entreprises et l’industrie du pays ont seulement eu besoin de 37,202 MWh.

« C’est la première fois depuis que nous avons commencé le suivi des données en 2015 que nous avons toutes les informations pertinentes pour être en mesure de le confirmer », a déclaré le directeur du WWF Écosse Lang Banks. « Sur la voie d’un avenir entièrement renouvelable, cela marque une étape très importante. »

Ces résultats ont pu être atteints grâce à différents facteurs. D’abord, la journée du 7 août fut extrêmement venteuse. Des vents allant jusqu’à 185 km/h dans certaines parties du pays ont été enregistrés, obligeant les ponts à fermer, retardant les trains, et causant l’annulation de nombreux ferries. Une plateforme pétrolière de 17.000 tonnes a d’ailleurs été arrachée de son remorqueur. De plus, le courant a été coupé dans certaines parties de Dundee, quatrième plus grande ville d’Écosse et le 7 août étant un dimanche, beaucoup moins d’énergie a été nécessaire pour atteindre la quantité nécessaire d’électricité à produire.

Le fait que ce pays ait réussi cet exploit reste malgré tout une preuve encourageante dans le remplacement des énergies fossiles par les énergies renouvelables et encourage les autres pays a suivre l’exemple de l’Écosse et d’autres pays engagés dans la même direction. En 2015, l’Écosse a généré 57,7% de son énergie grâce aux énergies renouvelables, et espère atteindre les 100% dès 2030. Un projet d’installation du plus grand parc éolien flottant du monde au large de Peterheadest est en cours, ce qui pourrait alimenter près de 20.000 foyers d’ici la fin de 2017.

Source