in ,

Pour éveiller les consciences, il porte sur lui les déchets accumulés en un mois !

L’américain Rob Greenfield a voulu sensibiliser les Américains sur leur production de déchets, tout simplement en portant sur lui des détritus qu’il a accumulés pendant un mois entier. Cette opération est destinée à nous interroger sur nos modes de consommation.

Mais qui est Rob Greenfield ? Comme l’atteste son site web, ce dernier est un aventurier, activiste et humaniste originaire de l’état du Wisconsin, aux États-Unis. Ses multiples aventures et opérations militantes ont fait de lui une personne jouissant d’une certaine notoriété outre-Atlantique.

La dernière opération en date s’est déroulée à New York et avait pour thème la production de déchets, elle-même relative à notre façon de vivre et de consommer. En effet, Rob Greenfield a décidé de mettre directement les déchets sous le nez des habitants de la grosse pomme, dans le cadre de son projet baptisé Trash Me. Il s’est donc décidé à porter un costume spécial afin de se balader dans la rue. Fabriqué en plastique, ce dernier comporte de multiples poches dans laquelle l’intéresse a mis tous ses déchets accumulés.

« Je vais manger, faire mes courses et consommer exactement comme tout le monde […]. Je ne vais éviter aucun déchet parmi ce qui m’est proposé » expliquait-il sur sa page Facebook.

%e5%9c%96%e7%89%87-1

Cette accumulation a été un défi pour Rob Greenfield, qui a tout de même eu certaines difficultés à réunir les 2kg de déchets produits quotidiennement et en moyenne par chaque américain. Comme il est possible de le voir dans la vidéo (en fin d’article), le costume est alors rempli de gobelets de café, de pailles, de flyers, de cornets de frites et autres déchets en tout genre, la plupart étant des contenants ou emballages à usage unique.

« La plupart d’entre nous jettent les déchets à la poubelle puis les oublient définitivement. »

Le but de l’opération est de sensibiliser les personnes à l’empreinte laissée derrière eux après chaque déchet jeté. Fervent adepte du zéro déchet, Rob Greenfield désire que les emballes à usage unique soient réduits, et il l’applique tout d’abord à lui-même dans sa vie quotidienne. L’initiative montre également une des dérives de la société de consommation, où le tout-jetable est incontestablement roi.

Plus de soixante kilogrammes de déchets par mois pour un américain, c’est évidemment beaucoup trop. Rob Greefield est cependant loin des 2kg produits par jour, puisqu’il parvient à ne jeter que 500 grammes par semaine, une performance possible par son mode de vie où la réutilisation, le recyclage et le bricolage ont une place prépondérante.

Sources : GentsideKonbini