,

Cette ivoirienne apporte la lumière avec une ampoule qui s’allume au contact de l’eau !

L’accès à l’électricité est encore un problème dans beaucoup trop d’endroits de notre planète. Une jeune ivoirienne semble avoir trouvé une solution efficace et durable pour répondre à cette problématique touchant son pays : une ampoule qui s’éclaire avec de l’eau.

Delphine Oulaï porte son projet destiné à combattre le manque d’accès à l’électricité chez elle, en Côte d’Ivoire où presque la moitié des habitants ne dispose pas d’éclairage dans leur logement.

Cette diplômée de La Sorbonne vivant à Abidjan a donc recherché une solution. Elle a ainsi trouvé cette ampoule qui s’éclaire grâce à de l’eau et qui emmagasine de l’énergie pour fonctionner sur une semaine entière. Cette ampoule à diode électroluminescente ne semble pas vraiment révolutionnaire et pourtant, celle-ci est équipée d’une pile hydro-électrique composée d’une tige de carbone et de poudre de magnésium. De plus, sa longévité est de 6 ans.

« Cela prend toujours du temps de raccorder un village au réseau électrique. Je me suis donc dit qu’il fallait trouver une autre solution. En faisant quelques recherches sur Internet, j’ai découvert qu’il existait des ampoules s’allumant au contact de l’eau. J’en ai alors parlé à Daniel Oulaï, mon frère qui accompagne notre ONG. Il s’est procuré l’une de ces ampoules et nous l’a fournie », explique Delphine Oulaï.

Sa solution, Delphine Oulaï l’a appliquée pour répondre à un besoin concernant surtout les zones rurales et autres endroits reculés, qu’il est difficile d’alimenter en électricité par le réseau traditionnel, ce dernier étant surtout effectif dans les villes. Ceci impacte notamment l’éducation, car évidemment, un enfant ne peut pas faire ses devoirs dans le noir.

La jeune femme travaille actuellement à faire accepter le projet à l’ensemble des zones rurales de Côte d’Ivoire. Cependant, la pile que contient l’ampoule doit être rechargée une fois par semaine pour que sa longévité soit assurée, ce qui peut être un obstacle. Delphine Oulaï a alors pensé à faire circuler dans les villages une charrette équipée de panneaux photovoltaïques, afin que chacun puisse recharger son ampoule.

Cette initiative destinée à donner accès plus facilement à électricité ou plus précisément à l’éclairage peut être adaptée à toutes les régions rurales du monde, alors pourquoi ne pas essayer ?

Sources : PositivRFrance 24