Coment Elon Musk a permis à une île du Pacifique de se débarrasser des énergies fossiles

Le célèbre entrepreneur a déclaré que son consortium avait permis aux 600 habitants de l’île de Ta‘ū, située dans l’océan Pacifique, de devenir énergétiquement autonomes et de se débarrasser...
(Crédit photo : TripAdvisor)

Le célèbre entrepreneur a déclaré que son consortium avait permis aux 600 habitants de l’île de Ta‘ū, située dans l’océan Pacifique, de devenir énergétiquement autonomes et de se débarrasser de leur dépendance aux énergies fossiles.

Elon Musk désirait prouver que son modèle était efficace et il a réussi. Après la fusion de deux entreprises que l’homme d’affaires a fondées, à savoir Tesla Motors et SolarCity, de nombreux observateurs s’en inquiétaient et se posaient la question de la viabilité de créer un géant en mariant une société fabricant des batteries et des automobiles avec une seconde produisant des panneaux solaires.

Le chef d’entreprise d’origine sud-africaine déclarait à propos de cette nouvelle grande société qu’il s’agirait de « la seule entreprise mondiale d’énergie intégrée verticalement offrant à ses clients des produits d’énergie propre de bout en bout ».

En effet, avant cette fusion les deux sociétés citées plus haut ont mené avec succès un projet d’envergure. Ensemble, elles ont installé 5328 panneaux solaires fournissant 1,4 mégawatt par heure à réseau alimentant en énergie les 600 habitants de l’île de Ta‘ū qui fait partie de l’archipel des Samoa Américaines.

Surtout, les habitants locaux sont devenus autonomes, et ce, grâce à des batteries capables de stocker l’énergie produite. Selon Elon Musk, il s’agissait de prouver que chacun pouvait devenir autonome au niveau énergétique par le biais de la batterie au lithium Powerpack développée par Tesla et reliée aux panneaux photovoltaïques conçus par SolarCity.

Contrairement à l’ancien modèle de la Powerpack, la nouvelle version est accompagnée d’un kit permettant une installation facile, ce qui pourrait démocratiser son utilisation. À charge pleine, la batterie offre trois jours complets d’énergie en cas de mauvais temps et donc de « disparition » du soleil dans le ciel.

Batterie Powerback (Crédit photo : Tesla)

Batterie Powerpack (Crédit photo : Tesla)

Sur l’île de Ta‘ū, où le climat est très clément, les Powerpacks se rechargent en sept heures seulement, une solution qui permettrait, selon Elon Musk, l’économie de près de 440 000 litres de Diesel par an. Cela tombait d’ailleurs à pic puisque cette île était alimentée en énergie par des groupes électrogènes polluants et onéreux.

Exemple d'installation photovoltaïque par SolarCity (Crédit photo : SolarCity)

Exemple d’installation photovoltaïque par SolarCity
(Crédit photo : SolarCity)

Sources : We DemainInverse



Dernier sondage :


Vous aimerez aussi