Cette chanteuse accepte de chanter pour l’investiture de Trump, mais à une condition géniale !

La chanteuse britannique Rebecca Ferguson a été contactée pour se produire lors de la prochaine investiture de Donald Trump. Celle-ci a accepté à une condition : chanter Strange Fruit...
(Crédit photo : Official Charts Company)

La chanteuse britannique Rebecca Ferguson a été contactée pour se produire lors de la prochaine investiture de Donald Trump. Celle-ci a accepté à une condition : chanter Strange Fruit de Billie Holiday, un titre antiraciste de la première moitié du siècle dernier !

Décidément, l’élection de Donald Trump, futur 45e président des États-Unis est source de toutes les polémiques, et si certaines sont clairement inquiétantes, d’autres sont plutôt teintées d’ironie. L’investiture du prochain président aura lieu le 20 janvier 2017 et le moins que l’on puisse dire, c’est que les artistes ne se pressent pas pour venir interpréter une chanson lors de cet événement. Rappelons que pour les deux investitures de Barack Obama en 2009 et 2013 Aretha Franklin et Beyoncé étaient venues se produire sur scène.

Pour l’investiture de Donald Trump, la troupe de danse des Rockettes ainsi que Jackie Evancho, 16 ans, finaliste du télé-crochet musical américain America’s Got Talent, ont accepté de venir, un line-up plutôt maigre. Un troisième artiste est évoqué dans les médias : Rebecca Ferguson, une chanteuse anglaise de 30 ans elle aussi issue d’un télé-crochet à succès, The X Factor.

La chanteuse elle-même a confirmé sur Twitter avoir été contactée pour chanter lors de la cérémonie d’investiture de Donald Trump. Cependant, sa publication est remarquable, évoquant son accord sous une seule condition :

« Si vous me permettez de chanter Strange Fruit, une chanson avec une importance historique capitale, une chanson qui a été black-listée des États-Unis pour être trop controversée. Une chanson qui parle à tous les Noirs aux États-Unis qui ont été méprisés et foulés aux pieds. Une chanson qui résonne comme un rappel de combien l’amour est la seule chose qui permettra de vaincre la haine dans ce monde. »

Le titre Strange Fruit de Billie Holiday est lourd de sens. Interprété pour la première fois en 1939, celui-ci dénonce le lynchage des personnes noires qui était outre-Atlantique une habitude, évoquant ces « étranges fruits aux branches des peupliers » qui sont en réalité des « corps noirs qui se balancent dans la brise du Sud ». Ce titre a longtemps été interdit en radio et rarement interprété en tournée, en raison des débordements chaque fois occasionnés.

« La chanteuse Eleanora Fagan, de son nom de scène Billie Holiday, n’était pas une activiste de la cause noire. Mais comme tout Afro-américain de son époque, elle avait vécu la ségrégation raciale, de son enfance à Baltimore aux clubs de jazz où les noirs n’étaient acceptés que sur scène. » peut-on lire dans un article de France culture.

À voir également : la traduction complète de la chanson Strange Fruit

L’interprétation de ce titre par Rebecca Ferguson serait donc un symbole fort lors de l’investiture de Donald Trump, qui soutient ouvertement des idées racistes et des projets dont les mesures sont tout sauf synonyme de tolérance et de paix. Nul doute que ce dernier n’acceptera pas que la chanteuse choisisse d’interpréter Strange Fruit, mais le message est passé ! Bravo !

Sources : Le PointKonbiniFrance Culture



Dernier sondage :


Vous aimerez aussi