Au Japon, un étrange temple du soutien-gorge intrigue

Le Japon est un pays très conservateur et la religion est quelque chose de sacré, mais ce pays nous étonne toujours avec ses petites anecdotes souvent loufoques. Comment un...
(Crédit photo : object8000 sur Instagram)

Le Japon est un pays très conservateur et la religion est quelque chose de sacré, mais ce pays nous étonne toujours avec ses petites anecdotes souvent loufoques. Comment un temple, bien qu’il soit abandonné depuis 15 ans, s’est-il retrouvé « décoré » de centaines de soutiens-gorge ?

Au pays du soleil levant, les temples et autres bâtiments abandonnés sont de plus en plus nombreux, ce qui devrait ravir les amateurs d’exploration urbaine (UrbEx). Certains de ces endroits sont d’ailleurs très prisés et certains photographes gardent jalousement leur localisation exacte, alors que souvent, ceux-ci sont déjà difficiles d’accès (montagne ou campagne profonde).

Cependant, certaines personnes semblent se divertir autrement avec ces lieux désormais laissés de côté. Dernière trouvaille en date, un temple décoré avec des soutiens-gorges féminins ! Cet ancien temple bouddhiste inoccupé depuis 2002 est situé à plus de 100 kilomètres au nord-est de Tokyo, dans la préfecture d’Ibaraki.

Inoccupé de manière permanente mais pourtant fréquenté. En effet, il semblerait qu’un illuminé en ait fait un « temple du soutien-gorge ». Pardonnez l’expression, mais c’est tout à fait ça : près de 500 « soutifs » ornent le plafond des pièces du temple. De plus, chaque pièce affiche une couleur différente : bleu turquoise, rose, ou encore beige… Supposition : il ne semble pas que ce soit les soutiens-gorges des conquêtes de l’homme en question puisque ces derniers semblent neufs, tout droit sortis du magasin.

Est-ce une offrande ? Si oui à quel dieu ? Blague à part, s’agit-il d’un art décalé ? Sinon, cela pourrait être simplement l’œuvre d’un désaxé ! En effet, on imagine que le fait d’accrocher 500 soutiens-gorge sur des plafonds, de plus bien alignés et triés par couleurs, doit prendre un temps fou ! D’ailleurs, en observant plus attentivement les images, il y a également des strings attachés entre eux telles des guirlandes…

Voici quelques clichés publiés sur Instagram de cet ancien temple bouddhiste devenu le « temple du soutien-gorge » :

(Crédit photo : object8000 sur Instagram)

(Crédit photo : object8000 sur Instagram)

(Crédit photo : object8000 sur Instagram)

Sources : DozoDomoBrilio



Dernier sondage :


Vous aimerez aussi