Ce que tout le monde devrait savoir à propos de l’évasion fiscale : Un chiffre qui en dit long sur le problème

Lutter contre l’évasion fiscale des grandes multinationales devrait être une priorité ? Selon l’activiste Nicolas Hulot, la réponse est oui. Dans une nouvelle vidéo, celui-ci explique en quoi l’évasion...
(Crédit photo : Délits d'Opinion)

Lutter contre l’évasion fiscale des grandes multinationales devrait être une priorité ? Selon l’activiste Nicolas Hulot, la réponse est oui. Dans une nouvelle vidéo, celui-ci explique en quoi l’évasion fiscale bride toutes les luttes visant à obtenir plus de justice sociale à travers le monde.

Cette vidéo publiée le 4 janvier est un véritable brulot contre l’évasion fiscale internationale. Alors que mener des luttes nécessite souvent d’importantes sommes d’argent, le manque à gagner que suscite l’évasion fiscale apparait comme le scandale numéro un pour Nicolas Hulot.

Le journaliste-reporter, animateur-producteur de télévision, écrivain et homme politique parle de « déni de réalité » en ce qui concerne l’évasion fiscale, estimant qu’un « pan de l’économie mondiale échappe à la solidarité ». En 2012, le Fonds monétaire international (FMI) indiquait dans un rapport (PDF en anglais / 23 pages) que les transactions mondiales transitant par les paradis fiscaux s’élevaient à 5500 milliards d’euros, et ce par le biais de 4000 banques et de 2 millions de sociétés-écrans.

De plus, l’affaire Panama Papers dont la source est le site Wikileaks avait l’an dernier mis un nouveau coup de projecteur sur les paradis fiscaux. Cependant, le sujet n’est toujours pas une priorité et cela est bien dommageable. Nicolas Hulot estime que l’évasion fiscale ne permet qu’une marge de manœuvre extrêmement limitée des États, condamnant « les pays du nord à une forme d’austérité », ainsi que « les pays du sud à une misère quasi éternelle ».

Un chiffre à retenir…

L’intéressé indique que l’évasion fiscale conditionne tout ce qui nous entoure, tout ce qui a de l’importance à nos yeux, n’hésitant pas à rappeler les chiffres du Parlement Européen : le manque à gagner pour l’Europe serait de 1000 milliards d’euros chaque année, une somme ramenée à 2000 euros par an et par habitant. L’Europe est en déficit de 514 milliards d’euros, ce qui voudrait dire qu’en 6 mois d’arrêt de l’évasion fiscale, ce dernier pourrait être tout simplement comblé.

Le problème est que tout cet argent sort des logiques de la solidarité sociale, du fait que celui-ci échappe au contrôle des États. L’écologiste estime que sans engager un combat déterminé contre l’évasion fiscale, aucune lutte ne pourra être gagnée à des échelles importantes, et que la face du monde ne pourra pas être changée. Beaucoup d’entre nous savent que beaucoup de choses devraient changer… Utopie, quand tu nous tiens !

Voici la vidéo publiée sur la chaine YouTube de la Fondation Nicolas Hulot :

Sources : PositivRLe FigaroAlterInfo



Dernier sondage :


Vous aimerez aussi