,

L’Irlande en passe de devenir le premier pays à stopper complètement le financement de combustibles fossiles

Crédits : Pixabay

L’Irlande est proche de devenir le premier pays au monde à se départir complètement de combustibles fossiles grâce à un nouveau projet de loi récemment adopté par le Parlement irlandais.

La décision est historique. Contre l’avis du gouvernement, le parlement irlandais a accepté le jeudi 26 janvier de considérer un texte de loi sur le désinvestissement des énergies fossiles par l’agence du Trésor (NTMA). Le projet de loi présenté par le député du Donegal Thomas Pringle devrait entrer en vigueur dans les prochains mois après son examen par le comité financier. Une fois promulgué, le Fonds d’investissement stratégique de l’Irlande devra vendre ses investissements dans les industries extractives au cours des cinq prochaines années.

« Ce principe de finance éthique est aujourd’hui le signe que ces entreprises mondiales et leur manipulation continuelle de la science du climat, leur déni de l’existence du changement climatique, et leurs pratiques de lobbying controversées à travers le monde ne sont plus tolérées », se réjouit Thomas Pringle. « Nous ne pouvons plus accepter le fait que des millions de personnes pauvres dans les pays sous-développés subissent de plein fouet les changements climatiques, forcés à subir la famine, l’émigration de masse et les troubles civils engendrés ».

Le système politique irlandais semble aujourd’hui « reconnaître ce que l’écrasante majorité des gens savent déjà : à savoir que pour avoir une chance de se battre pour lutter contre le changement climatique et aux catastrophes engendrées, nous devons éliminer les combustibles fossiles et stopper la croissance de l’industrie qui est le moteur de cette crise », souligne cette fois-ci au Belfast Telegraph Éamonn Meehan, directeur exécutif de l’ONG Trocaire.

En 2015, le fonds de retraite souverain de la Norvège avait lui aussi cédé ses avoirs dans certaines compagnies de combustibles fossiles, mais pas tout. Si le projet de loi est adopté, l’Irlande deviendra ainsi le premier pays à voter le désinvestissement complet des combustibles fossiles. Mais le Parlement irlandais ne compte pas s’arrêter là et examine d’ores et déjà sa relation avec la fracturation hydraulique, cette technique aujourd’hui controversée qui permet aux Irlandais d’extraire du gaz naturel à partir de formations géologiques profondes.

Source