,

Quand Peta compare le viol des femmes à l’insémination artificielle des vaches

capture vidéo

La célèbre organisation de défense des animaux a mis en ligne une étonnante vidéo dans laquelle il est question, comme à l’accoutumée, du mauvais traitement infligé aux animaux. Cependant, le point de comparaison est ici assez troublant et nombreuses ont été les personnes à s’être indignées.

La question du traitement des animaux dans les élevages industriels est épineuse et dérange. Toujours en recherche de campagnes visant à choquer l’opinion publique en vue de sensibiliser les consommateurs, l’association Peta a peut-être récemment commis une bourde. La vidéo en français publiée le 31 janvier 2017 a choqué une partie des femmes victimes de viol.

La campagne avait débuté en novembre 2016 pour le public anglophone, et les réactions avaient déjà été vives. La vidéo en noir et blanc visible en fin d’article met en scène des femmes ayant subi un viol, s’exprimant face caméra. Des phrases telles que « un homme m’a maintenue », « ils se servent de mon corps », « je suis un objet » ou encore « j’étais tellement effrayée » y sont présentes.

Le fait est qu’il ne s’agit aucunement d’une campagne destinée à sensibiliser sur le sort des femmes victimes de viol, mais d’une opération coup de poing évoquant l’insémination artificielle des vaches d’élevage industriel. Ceci n’est d’ailleurs compréhensible qu’à la fin du spot :

« Chaque année, des milliards d’animaux naissent dans l’industrie de la viande, des œufs et des produits laitiers […], presque tous sont le produit d’un viol. »

Pour beaucoup, la comparaison est abusive, mais l’association Peta a déclaré pour sa défense que « les vaches qui produisent du lait [sont] comme des ‘mères' ». À la fin du clip, l’association appelle le public à devenir vegan, mais le « mal » était déjà fait puisque de nombreuses personnes se sont indignées, comme le montrent ces quelques déclarations sur Twitter :

Voici la vidéo diffusée par Peta France :

Sources : Konbini20Minutes