,

Bonne nouvelle, la peine de mort a considérablement reculé en 2016

Le nombre d’exécutions faisant suite à l’application de la peine de mort dans le monde a baissé de 37 % en 2016 par rapport à l’année précédente selon l’ONG Amnesty International. C’est un recul à nuancer toutefois, les chiffres concernant la Chine étant inconnus.

Au moins 1 032 personnes ont été exécutées sur décision judiciaire en 2016, un chiffre en baisse par rapport aux 1 634 de l’année 2015 comme le note le rapport annuel sur l’application de la peine de mort dans le monde publié ce mardi 11 avril 2017 par l’ONG Amnesty International. Cette baisse de 37 % est en grande partie due à un nombre moins élevé de décès en Iran et au Pakistan.

Si la baisse du nombre d’exécutions est significative dans ces deux derniers pays, ils occupent tout de même le « top 5 » des pays qui exécutent le plus aux côtés de l’Arabie Saoudite, l’Irak et la Chine. Au Pakistan, on est passé de 326 exécutions en 2015 à au moins 87 en 2016. En Iran, 977 personnes étaient exécutées en 2015 contre au moins 567 en 2016. L’ONG rapporte que cela représente 55 % du total mondial annuel pour ce seul pays. Pour la première fois depuis 2006, les États-Unis quittent ce top 5.

Toutefois, cette baisse est à nuancer. En effet, la Chine aurait exécuté plus que tous les autres pays confondus, mais les statistiques officielles étant manquantes, les données chinoises n’ont pas été incluses dans ce rapport. Il reste un grand secret dans ce pays concernant la peine capitale et selon une enquête relayée par Amnesty International, des centaines de cas d’exécution ne figurent pas dans la base de données du pays.

En dépit d’une baisse significative du nombre d’exécutions dans le monde en 2016, le total reste supérieur à la moyenne enregistrée durant la décennie précédente. De plus, des pays comme le Bélarus ont repris les exécutions en 2016 après une « pause » d’un an tandis que le Botswana et le Nigeria ont effectué leurs premières exécutions depuis 2013.