in ,

Quand des artistes adaptent le roman « 1984 » à notre époque !

La seconde jeunesse récente du roman culte de George Orwell a donné des idées à quelques artistes qui ont cherché à l’adapter à notre époque dans le cadre de créations graphiques lourdes de sens !

Le roman 1984 de Georges Orwell édité pour la première fois en 1949 et est considéré comme une référence du roman d’anticipation et de la dystopie. C’est à cet ouvrage exceptionnel que l’on doit la notion de Big Brother, une figure métaphorique présente dans le roman et relative à un régime totalitaire et sécuritaire.

L’ouvrage a été un succès incroyable faisant l’objet d’un long-métrage en… 1984. En 2005, le magazine Time a classé l’ouvrage dans la liste des 100 meilleurs romans de langue anglaise sur la période allant de 1923 à de nos jours. En janvier 2017, le site marchand Amazon annonce que le roman est en tête des ventes aux États-Unis alors que les éditions Penguin Books ont enregistré une augmentation des ventes allant jusqu’à 9500 % !

Comment un roman de ce type qui plus est aussi ancien a-t-il pu avoir un tel regain de succès aujourd’hui ? La raison est pourtant très simple et se réduit à deux mots : Donald Trump. Le 45e président des États-Unis fait tellement peur que bon nombre de personnes lisent (ou relisent) 1984 et il y a même des personnes qui distribuent l’ouvrage gratuitement afin d’augmenter sa diffusion.

Voici 5 dessins créés par différents artistes ayant repris une partie de la dystopie de 1984 :

Room 101

Room 101, inspiré des plans gouvernementaux pour le système scolaire public américain et de la salle 101 du roman d’Orwell.
(Crédit image : Joe Baker)

Double thought

Double thought et son livre titrant « la science est vraie lorsqu’elle nous arrange », une référence aux positions actuelles du gouvernement Trump sur le réchauffement climatique.
(Crédit image : Corrine James)

News Maze

News Maze, évoquant le contrôle qu’exerce Donald Trump sur les médias en les critiquant constamment.
(Crédit image : Alex S. Martin)

Two Minutes of Hate

Two Minutes of Hate, représentant la vision de l’artiste relative à la notion de haine.
(Crédit image : Alex Gamsu Jenkins)

The Ministry of Truth

The Ministry of Truth
(Crédit image : Jennifer Hershey)

Sources : CreatorsLe Monde