in

En Australie, un supermarché en libre-service dédié aux produits périmés

Capture vidéo

Un magasin très particulier vient d’ouvrir ses portes à Sydney. Il s’agit d’un supermarché anti-gaspillage proposant des aliments périmés destinés à être jetés, mais encore consommables.

« Prenez tout ce dont vous avez besoin. Si vous pouvez, donnez », peut-on lire sur la devanture du magasin OzHarvest existant depuis peu dans le quartier de Kensington à Sydney.

Les rayons de ce supermarché d’un genre nouveau sont remplis de denrées alimentaires récupérées avant que celles-ci finissent à la benne à ordure. Un certain Ronni Kahn est à l’origine de cette initiative dont le but est de lutter contre le gaspillage et l’insécurité alimentaire. L’intégralité des produits est proposée à de très petits prix et même offerte gratuitement aux plus démunis.

Les produits proposés concernent les fruits et légumes jugés « moches », mais parfaitement consommables ainsi que les conserves, les plats surgelés ou encore le pain dont la date de péremption est dépassée. À l’intérieur du supermarché se trouvent également des boissons ainsi que des produits d’hygiène. Le magasin est approvisionné en fonction des dons de près de 2500 personnes qui apportent alors chacune leur pierre à l’édifice.

(Crédit image : OzHarvest)

Le site Broadsheet ayant rapporté l’information à interrogé Ronni Kahn : « À chaque fois que nous sauvons de la nourriture, nous aidons la planète. À chaque fois que nous récupérons de la nourriture pour nourrir des gens qui ont faim, on lutte contre un problème social », explique l’intéressé.

L’initiative a pour mission de permettre de recycler ces aliments en les proposant aux petits budgets et aux plus démunis, mais également de dénoncer les pratiques des acteurs de l’industrie agroalimentaire. En Australie comme dans tous les pays développés, le phénomène est très présent. En effet, un Australien jette 20 % de ses achats alimentaires à la poubelle, ce qui représente quatre millions de tonnes par an. Alors que cela coûte 20 milliards de dollars australiens au pays chaque année (soit 13 milliards d’euros), un Australien sur six estime avoir été en situation d’insécurité alimentaire dans l’année qui vient de s’écouler.

« Avec un peu de chance dans quelques années, il y aura des marchés de producteurs gratuits dans chaque état », indique Ronni Kahn qui désire enclencher la seconde étape et ouvrir d’autres magasins OzHarvest dans le pays.

Sources : KonbiniMetrotime