in

Chine : un restaurant offre une ristourne aux femmes ayant de fortes poitrines…

Crédits : Twitter / The Shanghaiist

Alors que les inégalités entre hommes et femmes sont toujours d’actualité et que certains cherchent régulièrement à ternir l’image de la femme, un restaurant situé en Chine a établi un plan unique afin d’attirer plus de clients. En effet, plus les femmes ont de fortes poitrines, plus celles-ci se verront attribuer une réduction importante sur leur addition !

Le procédé est plutôt ingénieux, mais ô combien sexiste ! Une nouvelle campagne de la chaîne de restaurants Trendy Shrimp a fait sensation en Chine, dans un établissement de la ville de Hangzhou, dans l’est du pays. Le 31 juillet 2017, le restaurant-test a placé sur sa devanture une affiche dont le titre est évocateur : « La ville entière cherche des seins ».

Sur cette même affiche (visible ci-après), il est possible de voir des héroïnes du jeu vidéo League of Legends, véritable succès dans le pays. Ces héroïnes se comptent au nombre de sept, soit tout autant que les tailles de bonnet de soutiens-gorges existants (de A à G). Une légende hiérarchise ces tailles de poitrine et donne des informations aux clients concernant différentes remises offertes.

Crédits : Max Pixel

Le fait est que plus les femmes ont une poitrine imposante, plus la ristourne est élevée. Autrement dit, une femme ayant un bonnet A sera beaucoup moins avantagée qu’une femme au bonnet G. La première n’aura droit qu’à une remise de 5 % sur son addition tandis que la seconde économisera 65 % du prix de ce qu’elle aura consommé !

Fort heureusement, de nombreuses personnes ayant vu cette affiche se sont indignées et ont signalé cette dernière aux autorités locales, demandant logiquement son retrait selon le quotidien chinois The Shanghaiist. Quelques jours plus tard, la requête a été validée et le propriétaire du restaurant, Lan Shenggang, s’est empressé de retirer l’objet du conflit de sa façade.

Ce dernier s’est réjoui du fait que l’affiche en question ait fait autant de bruit et estime que cette « publicité » aurait attiré plus de femmes dans son restaurant. L’intéressé, qui semble ne rien regretter, a même osé déclarer que : « Les clientes peuvent demander cette remise à l’une de nos serveuses si elles ne veulent pas être embarrassées. » Selon lui, le nombre de clients aurait augmenté de 20 % grâce à cette publicité et les femmes lui ont semblé très fières de montrer leur taille de soutiens-gorges pour obtenir leurs fruits de mer pas chers.

Quoi qu’il en soit, de nombreux internautes hommes et femmes se sont indignés sur Weibo, le plus célèbre réseau social chinois. D’autres ont mis un point d’honneur à descendre un maximum la réputation du restaurant sur des plateformes telles que Dianping, référence en Chine concernant la notation de restaurants.

Sources : The ShanghaiistMashableLa Dépêche