in

En trois décennies, cet homme est parvenu à stopper le désert !

Crédits : capture Youtube / France 5

Yacouba Sawadogo est un agriculteur originaire du Burkina Faso. Ce dernier utilise depuis plus de trente ans d’anciennes techniques de protection des sols, ce qui a permis de restaurer des forêts et stopper l’avancée du désert au Sahel.

Après avoir évoqué il y a quelques semaines le fait que la fonte des glaces qui s’accélère au pôle Nord intensifie l’assèchement du Sahel, nous sommes à nouveau amenés à parler de cette région du sud de Sahara déjà en proie à une désertification depuis des années. Yacouba Sawadogo est un simple paysan de la région de Yatenga (Burkina Faso), au Sahel, où celui-ci livre un véritable combat contre la désertification depuis les années 1980.

Lorsque Yacouba Sawadogo a commencé, ses activités concernaient simplement le creusement de trous remplis de fumier et de déchets organiques destinés à retenir l’eau issue des (faibles) précipitations qui se produiront lors de la saison suivante. Alors que le paysan a au début suscité l’interrogation de ses semblables, la faune locale a donné un coup de pouce à l’initiative. En effet, des termites ont investi les trous et ont élaboré tout un réseau de galeries reliées les unes aux autres pas des tunnels.

Ainsi, lorsque la pluie s’est remise à tomber, l’eau a été piégée de façon durable dans ces galeries et tout cela a nourri idéalement la terre. Yacouba Sawadogo s’est alors lancé dans la plantation d’arbres à grande échelle, ce qui a eu pour effet de recréer un écosystème puisque des oiseaux ont été attirés par cette zone. Les multiples déplacements des volatiles ont permis la naissance d’autres arbres, une diffusion synonyme de cercle vertueux puisque les racines des arbres ont à leur tour retenu l’eau.

Grâce à Yacouba Sawadogo et aux effets dominos engendrés par son action, une véritable forêt est née quelques décennies plus tard, ce qui a fait remonter le niveau de la nappe phréatique locale et augmenter les rendements agricoles. Pourquoi ne pas étendre ce type d’actions localisées à toute la région du Sahel qui se situe tout le long du Sahara de la Mauritanie jusqu’au Soudan ?

Voici un court reportage signé France 5 publié l’an dernier sur les actions de Yacouba Sawadogo :

Sources : PositivREpoch Times