in ,

#BalanceTonPorc : ce tableau différencie la drague, le harcèlement et l’agression sexuelle

Depuis l’affaire Harvey Weinstein qui a explosé début octobre, les réseaux sociaux découvrent ou eurent la preuve que de très nombreuses femmes sont victimes du mauvais comportement des hommes. Un site Internet a élaboré un tableau dont le but est de différencier les notions de drague, de harcèlement et d’agression.

Après les révélations du New York Times concernant les accusations de harcèlement et d’agression sexuelle portant sur le producteur américain Harvey Weinstein (Pulp Fiction), la toile est aujourd’hui noyée sous de nombreux témoignages de femmes ayant fait l’objet de ce type de comportement indécent.

Le hashtag #BalanceTonPorc s’est tout d’abord distingué quelques jours après l’apparition du scandale, permettant aux femmes du monde de l’audiovisuel de parler librement de leurs mauvaises expériences. Par la suite, le hashtag #MeToo, en français #MoiAussi, a pris le relais sous l’impulsion de l’actrice Alyssa Milano qui a invité n’importe quelle femme à s’exprimer, peu importe sa profession.

Un tableau a été remis au goût du jour et circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Celui-ci vise à faire la lumière sur les différences existantes entre les notions de drague, de harcèlement et d’agression et a été créé par Paye Ta Shnek, un projet participatif féministe « qui lutte contre le harcèlement sexiste que subissent les femmes de tous genres » comme on peut le lire sur la page Facebook dédiée. Il faut savoir que le tableau ne date pas de l’affaire Weinstein, car son origine remonte à 2016 après l’affaire Baupin, député écologiste accusé d’agression et de harcèlement sexuel.

Comme cela est expliqué dans ce tableau à visionner ci-après, la notion de drague implique la politesse et le respect dans le cadre du témoignage de l’intérêt porté à une femme et en cas de refus, l’accepter. Au-delà de cette notion, nous franchissons la limite conduisant au harcèlement regroupant les remarques sexistes ou abusives sur la tenue d’une femme, le fait d’insister après un refus ou encore suivre cette même femme dans l’espoir de la faire changer d’avis, etc.

Crédits : Paye ta Shnek sur Facebook

Toute menace ou l’usage de son pouvoir hiérarchique (en entreprise par exemple) est également considéré comme étant du harcèlement. Le dernier niveau est relatif à l’agression à caractère sexuel avec des rapprochements tels que les attouchements ou baisers par surprise, ainsi que toute tentative de forçage par un début de violence physique.

Sources : HuffingtonPostPositivR