in

Après la désertion du soldat nord-coréen, la Corée du Sud chambre son voisin avec de puissants haut-parleurs !

Crédits : Wikipedia

Il y a deux semaines, un soldat nord-coréen s’est échappé sous les balles de ses camarades vers la Corée du Sud, via la Zone démilitarisée. L’armée sud-coréenne utilise aujourd’hui ses puissants haut-parleurs pour donner des informations sur l’état de santé du soldat, une façon de narguer son voisin.

Le 13 novembre 2017, des images incroyables ont été diffusées par les médias du monde entier : un soldat nord-coréen a déserté son pays en passant par la Zone démilitarisée (DMZ) séparant les deux Corée. Sur la vidéo de surveillance, il est possible de voir le soldat arriver en voiture et en sortir pour rejoindre la Corée du Sud en courant sous les balles de ses anciens coéquipiers.

Grièvement blessé, ce dernier est donc actuellement soigné au sud. Son corps a été traversé de part en part par six balles et l’homme, dans un état inquiétant à son arrivée à l’hôpital, a finalement été sauvé. Le fait est que deux semaines après cet événement, l’armée sud-coréenne a décidé de chambrer son voisin du nord d’une manière étonnante.

En effet, la Corée du Sud dispose de très puissants haut-parleurs au niveau de la DMZ, capables d’envoyer du son jusqu’à 20 kilomètres à la ronde. Ainsi, l’armée se sert de ce dispositif pour diffuser des annonces sur l’état de santé du soldat déserteur. L’agence de presse sud-coréenne Yonhap News a donné un exemple de message diffusé :

« Les conditions nutritives du soldat nord-coréen qui s’est récemment enfui ont été révélées. »

Ce type de déclaration colle avec ce qui se dit régulièrement sur l’état de santé de la population nord-coréenne. Il s’avère que le soldat en question avait un ver de 27 centimètres piégé dans ses intestins ! Les haut-parleurs dénoncent également l’attitude des soldats nord-coréens, n’ayant pas hésité à tirer sur le soldat dans le but de l’abattre, et ce même lorsque celui-ci avait passé la frontière.

Voici les images de vidéosurveillance du 13 novembre 2017 :

Sources : Mashable7sur7Le Figaro