in

Porto Rico, après l’ouragan Maria, nouveau laboratoire pour les énergies renouvelables ?

Crédits : Wikipédia

Après le passage du dévastateur ouragan Maria, la reconstruction de l’île semble trop lente. Alors qu’une perte de population a été annoncée sur les deux prochaines années, Porto Rico pourrait devenir une nouvelle zone d’expérimentations en matière d’énergies renouvelables.

Selon les autorités, l’ouragan Maria a fait 51 morts sur le territoire de Porto Rico, frappé le 20 septembre 2017. Un nombre incalculable de maisons ont été détruites et de nombreux toits ont été soufflés. Deux semaines avant, l’ouragan Irma avait déjà privé d’électricité près de 80 000 personnes.

À la suite de l’ouragan Maria, les autorités étasuniennes, dont dépend Porto Rico, ont mis un certain temps à réagir et à envoyer de l’aide. Même le président Donald Trump n’avait pas daigné se déplacer avant le 3 octobre 2017 ! Petit point positif : Google a déployé ses ballons connectés Loon au-dessus de Porto Rico, où les antennes relais ont été partiellement détruites et a permis à environ 100 000 personnes de pouvoir se reconnecter sur Internet.

Alors que la reconstruction de l’île avance très lentement, une partie de la population s’apprête à fuir, soit un demi-million d’habitants (sur 3,4 millions) entre 2017 et 2019. Et pourtant, les autorités de Porto Rico ont déclaré vouloir « reconstruire mieux », cela pourrait expliquer la lenteur de cette reconstruction. En effet, le gouverneur Ricardo Rosselló a fait le choix de reconstruire les maisons, les routes et les écoles pour que celles-ci soient plus résilientes, de bon augure en cas de nouvel événement climatique majeur.

Il s’agit en premier lieu de réhabiliter le système d’alimentation électrique, fonctionnant grâce au pétrole importé et actuellement géré par Prepa, une société qui avait déclaré faillite avant l’ouragan Maria. Ainsi, la reconstruction est compliquée mais cela ouvre la porte à certaines entreprises qui entrent en compétition pour gérer le futur énergétique de Porto Rico.

Des sociétés comme Tesla et Sonnen ont déjà installé des petits réseaux d’énergie solaire dans certaines zones du territoire, montrant que la mise en place de panneaux solaires pouvait être rapide et peu onéreuse. Porto Rico, situé aux Caraïbes, a un potentiel solaire énorme, bénéficiant d’un ensoleillement supérieur à des régions telles que la Californie ou l’Espagne. L’éolien est également à l’étude puisque Porto Rico est à ce niveau aussi intéressante que le Texas, où de nombreuses éoliennes ont fleuri. De plus, développer les énergies renouvelables à Porto Rico pourrait permettre de soutenir une économie actuellement fragile.

Sources : SlateLibérationPresse Citron