in

États-Unis : des citoyens hypothèquent leur maison pour acheter des bitcoins

Crédits : Flickr

Le Bitcoin oscille actuellement autour de la barre des 15 000 euros l’unité. Avec la montée en flèche du cours de cette cryptomonnaie, des foyers américains n’hésitent pas à prendre le risque de mettre leur bien immobilier en hypothèque afin d’obtenir des bitcoins.

L’engouement pour le Bitcoin, créé en 2009 et dont la valeur a été multipliée par 16 en une année seulement, est désormais tel que les craintes autour d’une éventuelle bulle spéculative se font plus que jamais ressentir. Son succès lui a notamment permis d’entrer en bourse le 10 décembre 2017 au Chicago Board Option Exchange (CBOE).

Le Bitcoin revient dans les médias tous les jours et nombreuses sont les personnes qui regrettent de ne pas s’être engouffrées dans la brèche au bon moment. En revanche, il y a ceux qui pensent que le cours de cette cryptomonnaie va encore étonner et ceux-ci emploient les grands moyens pour en acheter, quitte à mettre en péril leur bien immobilier.

Récemment Joseph Borg, en charge l’autorité de réglementation des valeurs mobilières, soit la North American Securities Administrators Association (NASAA), a parlé d’une « Bitcoin mania » à l’antenne de la chaîne CNBC.

« Rien ne permet d’assurer que le bitcoin survivra aux intérêts spéculatifs. L’innovation a toujours une longueur d’avance sur la régulation », a déclaré l’intéressé.

Alors qu’il est souvent répété à tous de mesurer leurs investissements sur les cryptomonnaies et de ne « miser » que ce qu’ils sont prêts à perdre sans influencer leur qualité de vie, nombreuses sont les personnes à prendre des risques. Joseph Borg a donc alerté sur la banalisation de cette monnaie virtuelle ainsi que sur l’absence de transparence et de régulation. En France également, les régulateurs français ont dernièrement tenté de prévenir par le biais d’un communiqué (PDF en français / 1 page) qu’un risque de crash était bien présent.

Sources : CNBCMashableNumérama