in ,

Comment un faux restaurant londonien s’est retrouvé numéro un sur TripAdvisor !

Capture écran TripAdvisor

Un journaliste anglais a créé son restaurant il y plus de six mois et ce dernier est devenu numéro un des recommandations de TripAdvisor alors que les menus proposés étaient plutôt étonnants et que, surtout, l’établissement n’existait même pas dans la réalité ! Comment cela a-t-il été possible ?

TripAdvisor est un site web américain offrant des avis et des conseils touristiques émanant de consommateurs sur des hôtels ou encore, des restaurants. Mais l’aventure qu’il vient de se passer nous amène à nous demander si l’on peut toujours se fier aux avis laissés par les internautes ?

The Shed at Dulwich (ou « la cabane de Dulwich ») est arrivé en tête des restaurants de Londres à la fin de l’année dernière. Le plus impressionnant, c’est que ce restaurant n’existait même pas ! Le journaliste et reporter pour Vice News Oobah Butler a trompé le site TripAdvisor à tel point que même des célébrités et autres blogueurs voulaient absolument réserver une table. L’intéressé désirait voir jusqu’où le bouche-à-oreille et la désinformation pouvaient aller.

« Dans le climat actuel de désinformation, et en prenant en compte la volonté de la société de croire en tout et n’importe quoi, créer un faux restaurant est-il possible ? », a déclaré Oobah Butler dans son reportage publié dans Vice News le 8 décembre 2017 et visible en fin d’article.

L’homme a tout simplement référencé son restaurant sur TripAdvisor et a acheté un faux nom de domaine afin de créer un faux site Internet où de nombreux menus alléchants se succédaient accompagnés de photos non moins attrayantes. Les noms des menus respiraient le luxe, tout comme leur description : « Empathie », « Amour », « Contemplation » ou encore « Luxure », ce dernier menu composé de « Rognons de lapin sur toast, safran et bisque d’huître, grenade soufflée ».

Ce qui est le plus incroyable, c’est que les photos, toutes aussi attirantes les unes que les autres, ont été fabriquées avec des produits qui n’ont rien de culinaire telles que de la mousse à raser, de la peinture ou encore des pastilles pour lave-vaisselle !

Après avoir rencontré le succès, Oobah Butler a décommandé les réservations qui avaient été effectuées, prétextant que le restaurant était plein. Cependant, l’intéressé a tout de même accueilli des clients pour sa première et dernière dans l’arrière-cour de sa propre maison et a servi des plats surgelés à ses convives. Chapeau l’artiste !

Sources : Vice News20 MinutesOuest France