in

Au Japon, les prisons sont remplies de vieilles dames en mal de vie sociale !

Crédits : Wikimedia Commons

Un phénomène à peine croyable est observable au Japon depuis quelque temps : des femmes âgées font tout pour se retrouver en prison afin d’avoir une vie sociale et une certaine stabilité ! Ainsi, les vieilles dames japonaises se rendent coupables de vol à l’étalage pour se faire prendre.

Un pays rempli de seniors

Les prédictions concernant la chute de la démographie au Japon se confirment d’année en année et, actuellement, 27,3 % de la population de ce pays a plus de 65 ans. Ce phénomène est également visible dans les prisons. Selon un article de Reuters, 20 % des détenus des prisons japonaises sont des personnes du troisième âge, incroyable n’est-ce pas ?

Cependant, le plus étonnant réside dans le fait qu’une détenue sur cinq dans le pays est une senior ! Comme l’explique une publication de Bloomberg, il s’agit de « criminelles » ayant commis des délits mineurs dans le but de fuir la pauvreté et/ou la solitude. Cela revient à dire que ces dames n’ont pas trouvé d’autres alternatives que de volontairement passer du temps en prison et de tout faire pour y parvenir. Le principal délit de ces femmes est le vol à l’étalage, à raison de 9 sur 10 d’entre-elles et certaines sont des récidivistes !

« La prison est (…) un lieu de détente »

« La prison est une oasis pour moi – un lieu de détente et de confort. Je ne suis pas libre ici, mais je n’ai à me soucier de rien, non plus. Il y a plein de gens avec qui parler. On nous fournit des repas nourrissants trois fois par jour », a déclaré une certaine Madame O, qui a volé de la nourriture en espérant passer ensuite par la case prison.

Le fait est que les femmes âgées au Japon sont parfois confrontées à une situation difficile. En effet, 25 % d’entre elles vivent sous le seuil de pauvreté contre 10 % des hommes. Ces femmes seules n’ont pas une retraite suffisante pour subvenir à leurs propres besoins et finissent par se retrouver démunies.

En réponse à ce phénomène aussi incroyable qu’inquiétant, le gouvernement japonais réfléchit à la possibilité de construire des prisons aménagées pour les seniors et d’élaborer des programmes de soutien à destination de ces femmes récidivistes.

Sources : ReutersMashable