in

Longyearbyen : cette ville norvégienne où il est interdit de mourir !

Crédits : Wikipédia

Longyearbyen est la ville située la plus au nord du monde, sur l’archipel de Svalbard. Là-bas, les personnes sur le point de décéder sont envoyées sur le continent. Oui, mesdames et messieurs, il est formellement interdit d’y mourir !

Capitale administrative de l’archipel de Svalbard, Longyearbyen compte un peu plus de 2 000 âmes et se trouve à plus de 650 kilomètres de la côte nord de la Norvège. Autant dire que pour trouver un endroit plus isolé et hostile sur Terre, il faut tout de même le vouloir ! L’archipel est cependant apprécié par certains touristes en raison de ses magnifiques paysages.

En revanche, la commune de Longyearbyen a une particularité plutôt insolite, existante depuis les années 1950 : il est interdit d’y mourir. À première vue, cette mesure paraît totalement stupide, mais celle-ci s’explique bel et bien. En effet, le froid qui y règne en permanence empêche tout simplement les corps de se décomposer !

Par ailleurs, comme l’explique l’International Business Times, le danger peut être au rendez-vous. En effet, des chercheurs ont exhumé, dans les années 2000, des cadavres de personnes décédées en 1917 d’un virus de la grippe très puissant. Or, ces mêmes scientifiques ont procédé à des analyses et ont déterminé que le virus en question avait été conservé durant tout ce temps. Évidemment, la population locale ne se doutait pas qu’elle vivait à proximité d’un virus mortel vieux d’un siècle !

La municipalité de Longyearbyen a pris une série de mesures dont la première est de ne plus accepter de nouveaux habitants. Plus étonnant encore, celle-ci a mis sur pied un véritable dispositif visant à faire mourir ses habitants, ailleurs, plus précisément à Oslo, la capitale de la Norvège. Lorsque ce malheureux moment est sur le point d’arriver, un dernier voyage de plus de 2 000 kilomètres s’impose !

En conséquence, la ville n’est dotée d’aucune maison de retraite et le seul cimetière existant peut tout de même incinérer les personnes dont c’est le souhait, mais il s’agit là d’une alternative peu répandue. Par ailleurs, il n’existe pas non plus d’hôpital à Longyearbyen !

Si ce qui a été dit plus haut n’est pas assez insolite pour vous, nous avons réservé le meilleur pour la fin. La commune s’est dotée de lois dont les motivations sont assez difficiles à expliquer. En effet, à Longyearbyen, il est interdit de garder ses chaussures dans n’importe quel bâtiment, les chats y sont totalement interdits et l’alcool est rationné à une quantité limitée achetable une fois par mois et par personne !

Sources : International Business TimesSlateFrance Info