in

Le geste fou de cet avocat, mort brûlé pour protester contre la pollution de la planète

Crédits : iStock

David Buckel, célèbre avocat américain, s’est suicidé ce week-end pour protester contre la pollution. Le défunt a laissé une lettre pour expliquer son geste qui a attristé de nombreuses personnes.

Ce samedi 14 avril 2018, David Buckel s’est donné la mort par le feu dans le parc Prospeck de Brooklyn à New York (États-Unis). Connu pour être un fervent défenseur des droits des homosexuels, l’intéressé était également un écologiste convaincu. Comme l’explique le New York Times, David Buckel a envoyé un e-mail à plusieurs médias avant sa mort et a laissé une lettre d’adieu pour préciser les raisons de son acte.

« La pollution ravage notre planète et répand l’instabilité à travers l’air, le sol, l’eau et la météo. La plupart des humains sur la planète respirent maintenant un air rendu insalubre par les carburants fossiles et beaucoup, en conséquence, mourront prématurément – ma mort prématurée au moyen d’un carburant fossile reflète ce que nous sommes en train de nous faire à nous-mêmes » pouvait-on lire dans le document en question.

Avant d’être réputé pour être un défenseur de la planète, David Buckel, âgé alors de 60 ans, était déjà une star en matière de défense des droits des homosexuels pour avoir participé à plusieurs procès pour discrimination outre-Atlantique. Avant que les autorités fédérales de chaque État de son pays ne légalisent le mariage gay, l’intéressé était à l’avant-garde du mouvement visant à faire en sorte que la législation avance dans ce domaine.

Avant de se passionner pour la défense de l’environnement, l’avocat faisait partie de l’association Lambda Legal. Camilla Taylor, une des directrices de cette organisation a évoqué, quant à la disparition de David Buckel, « une perte terrible pour l’ensemble du mouvement pour la justice sociale » et a qualifié le défunt de « brillant visionnaire juridique ».

Dans sa lettre d’adieu au monde, David Bucket avait notamment écrit :

« Avoir des buts honorables dans la vie invite à avoir des buts honorables dans la mort. »

Voici un extrait du procès de l’affaire d’UPS en 2008, dans laquelle David Buckel avait notamment brillé :

Sources : New York TimesL’Obs