in

Flow Hive : la ruche révolutionnaire qui créé la polémique

Deux apiculteurs australiens pourraient bientôt révolutionner le métier d’apiculteur. Ils viennent de créer Flow Hive, une ruche qui permet de récolter du miel sans stresser ou blesser les abeilles et sans même ouvrir la ruche.

Stuart et Cedar Anderson, père et fils, sont apiculteurs. Depuis près de 10 ans, ces deux passionnés travaillent sans relâche sur un nouveau procédé de ruche révolutionnaire qui récolte le précieux nectar fabriqué par les abeilles grâce à un simple robinet. Cette ruche permet ainsi la récolte automatique de miel sans avoir recours aux anciennes méthodes qui causaient auparavant un stress important aux abeilles comme l’enfumage ou la manipulation des cadres sur lesquelles se trouve le miel.

Alors comment ça marche ? La Flow Hive est composée de cadres alvéolés que les abeilles viennent remplir de miel. Une fois que les alvéoles sont pleines, il ne reste plus qu’à ouvrir le robinet pour récolter le miel, aussi simple qu’un robinet d’eau ! Lorsque l’extraction est terminée, la vanne est refermée, les cadres remis en position et les abeilles peuvent reprendre leur travail sans aucune intrusion de l’homme à l’intérieur de la ruche. Selon les concepteurs, les abeilles ne réalisent probablement pas qu’une partie de leur miel s’est échappé. Elles continuent naturellement leur travail de stockage, mais surtout, d’insémination des fleurs dans la nature.

Capture vidéo

Si cette nouvelle ruche a fait le buzz sur internet et a permis de récolter 4,2 millions de dollars grâce à une campagne de financement participatif, les apiculteurs professionnels mettent eux en doute l’efficacité de la Flow Hive. Selon Bruno Petit « seuls les miels très liquides et cultivés par temps chaud s’écouleront correctement. La récolte de printemps est un miel qui cristallise très vite. S’il fait un peu frais, le miel va cristalliser dans le tube et boucher le système. Cela ne peut pas fonctionner avec du miel de bruyère par exemple ou d’autres miels très visqueux. »

À 600 euros, cette ruche à robinet permettra aux non-initiés de pouvoir installer des colonies d’abeilles dans leur jardin. Les deux apiculteurs australiens ont également créé une page Facebook pour conseiller les apprentis apiculteurs au quotidien ; nettoyer la ruche avant l’hiver ou traiter les abeilles contre les pesticides et les maladies. Bonne chance à ceux qui veulent se lancer dans l’aventure.

Flow Hive : la ruche révolutionnaire qui créé la polémique
noté 5 - 1 vote