in

“Mobile Justice”, l’application contre les bavures policières !

Dans un climat de tension entre les citoyens et la police aux États-Unis, une application sur smartphone vient de voir le jour, dont le but est de rapporter tout incident impliquant civils et forces de l’ordre. Ce récent lancement divise l’opinion publique.

Les municipalités américaines se sont lancées dans une large acquisition de body cameras afin d’en équiper leurs forces de l’ordre. Il s’agit ici de lutter contre les bavures policières, mais les citoyens s’organisent également. En effet, l’Union américaine pour les libertés civiles (ACLU – American Civil Liberties Union) a lancé ce 30 avril 2015 une application nommée « Mobile Justice CA ».

« Nous voulons que puisse être multiplié le nombre de caméras qui pourraient – à tout moment – être braquées sur les policiers. Ils se doivent de savoir que tout ce qu’ils peuvent faire peut être visionné dans le monde entier » explique Hector Villagra, directeur exécutif de L’ACLU de Californie du Sud.

Cette application, qui a déjà été téléchargée plus de 50 000 fois durant les premiers jours, permet d’envoyer directement des images tout juste saisies à l’attention de l’ACLU. À la réception des données, une équipe juridique classe les rapports et examine plus attentivement les images les plus intéressantes pouvant expliquer un incident grave entre civils et policiers. L’ONG pourra diffuser ces images dans un but non lucratif tandis que les images resteront la propriété de la personne les ayant saisies. L’application est en tout cas gratuite et très facile d’utilisation et d’accès (disponible sur iPhone et Androïd).

L’ACLU a décidé de lancer cette application afin d’éviter la destruction des preuves par la police après une bavure. Ainsi, la vidéo n’est plus stockée sur le smartphone de la personne, mais directement sur les serveurs de l’ONG américaine. Cependant, une enseignante de la Layola Law School de Los Angeles, Laurie Levenson, estime que l’ACLU encourage désormais la collecte d’images privées alors qu’auparavant l’ONG soutenait la protection de la vie privée. Laurie Levenson ajoute :

« Tout le monde veut pouvoir garder un œil sur la police. Mais durant ces incidents, l’interaction entre les forces de l’ordre et la personne impliquée a lieu durant les plus fâcheux moments de leurs vies »

Pour se défendre, l’ACLU rappelle que filmer un policier dans l’exercice de ses fonctions est un droit reconnu par le 1er amendement de la constitution américaine, et que durant les derniers mois, les meilleures preuves de bavures policières sont visibles sur des prises de vues amateurs.

Enfin, l’application ne vise pas seulement les bavures policières et se veut impartiale. En effet, « Mobile Justice CA » permet l’envoi d’alertes à direction des policiers, autorisant l’utilisateur à communiquer sur des renseignements concernant un événement et/ou un lieu.

Voici une vidéo (en anglais) expliquant le fonctionnement de l’application « Mobile Justice CA » :

Sources : Le MondeMr MondialisationEurope 1

“Mobile Justice”, l’application contre les bavures policières !
Notez cette actu