in

Sinon, un parc de Paris sera bientôt dédié au naturisme

Crédits : www.iha.fr

Ce lundi 26 septembre, le Conseil de Paris a voté un projet porté par le groupe écologiste, lequel propose un lieu dans la capitale où le naturisme serait possible, dans une zone qui ne soit pas fermée. Plusieurs parcs sont envisagés.

Bientôt nus dans Paris. À l’été 2017, la capitale devrait offrir un lieu public “récréatif” des amateurs du mode de vie naturiste. En effet, sur proposition du groupe écologiste, le Conseil de Paris a voté ce lundi soir l’ouverture d’un lieu, qui n’a pas encore été défini, où le naturisme serait possible, dans une zone qui ne soit pas fermée.

Le groupe écologiste de Paris souhaite trouver un lieu “ni privatisé ni clôturé“, accessible et visible de tous. “L’idée n’est pas de ‘parquer’ les personnes qui souhaitent pratiquer le naturisme“, précise Hélène Bracon, responsable de la communication du groupe écolo de Paris. L’espace choisi sera signalé aux abords par des panneaux d’informations, pour éviter toute situation embarrassante. Une pratique qui fait de plus en plus d’adeptes en France, puisque la Fédération française de naturisme a recensé une hausse considérable de ses adhérents. “Deux millions de personnes pratiquent le naturisme en France“, a rappelé David Belliard, co-président du groupe Europe Écologie-Les Verts au Conseil de Paris.

Quel lieu ?

Si aucun lieu n’est pour le moment arrêté, plusieurs parcs sont envisagés. Parmi eux, le lac Daumesnil ou le parc des Buttes Chaumont, “peut-être un des deux bois de Paris (Vincennes ou Boulogne), près d’un lac, avec un encadrement réglementé pour qu’il n’y ait pas de trouble à l’ordre public” déclare Bruno Julliard, premier adjoint à la maire (PS) de Paris.

Cette période estivale a été en France marquée par le débat sulfureux et un peu ridicule autour du burkini, et il semble que la question de l’habillement dans l’espace public prenne une tournure inattendue avec cette décision. Pour l’un des opposants à cette décision, le président du groupe UDI-MoDem Eric Azière, il ne s’agit là que d’une provocation. “C’est hors sujet, ridicule. Ce genre de propositions, c’est prêter le flanc à un tas de revendications communautaristes (…) Je suis effrayé des contorsions du débat politique, du burkini au naturisme“.

Ailleurs en Europe ? 

Certaines métropoles européennes autorisent déjà la pratique du naturisme dans des lieux publics. C’est le cas notamment à Berlin ou à Munich, en Allemagne, où des espaces de cohabitation entre naturistes et personnes habillées existent depuis les années 1970 sans que cela ne pose problème. À la différence que l’on y tolère volontiers les choix des autres, notamment le choix du textile, comme le burkini par exemple.

Sinon, un parc de Paris sera bientôt dédié au naturisme
Notez cette actu