in

“L’Emploi”, l’excellent court-métrage qui vous donnera envie de démissionner

Combien êtes-vous à détester votre job, à vous lever le matin et entamer votre journée avec le sentiment de vous être fait une raison sur votre condition ? Ce court-métrage sombre est une œuvre pleine de bon sens qui parlera à tous les travailleurs qui se sentent exploités.

Le travail est loin d’être une partie de plaisir pour tout le monde. Si certains s’y plaisent et exercent une activité qui les stimule, que ce soit physiquement ou intellectuellement, il faut se rendre à l’évidence : beaucoup de travailleurs sont quant à eux malheureux dans leur travail.

Quand bien même notre activité est peut-être source de « boule au ventre », l’ambiance peut toutefois adoucir les conditions de travail, mais ceci n’est que l’arbre qui cache la forêt. Il existe malgré tout des signes qui prouvent le malheur au travail comme le fait de passer le dimanche soir à maudire le lundi matin, la longueur ressentie des journées, la prédisposition à l’énervement, la non-envie de travailler en équipe, ainsi qu’une nonchalance que vous n’arrivez plus à masquer.

En 2016, une étude affirmait par exemple que les Français font partie du peloton de tête européen sur le critère de l’absentéisme : 55 % des absences ont des causes internes à l’entreprise et seulement 68 % des travailleurs se disent heureux dans leur job.

Le court-métrage visible en fin d’article est une satire de la morosité au travail, une morosité qui commence dés le réveil. Très sombre, le film montre le début de journée type d’un travailleur dont le sourire n’apparaît pas une seule fois. La critique va assez loin puisque des humains incarnent les chaises et la table sur laquelle ce dernier prend son petit déjeuner ou encore le portemanteau sur lequel l’homme se sert pour récupérer son manteau et ses clés.

Dans la rue, pas de transports en commun, le travailleur est transporté sur le dos de celui qui serait en temps normal le conducteur d’un bus. Des détails comme ceux-ci foisonnent dans ce court-métrage dont la chute est terrible, coïncidant avec la découverte de l’emploi réel exercé par le personnage principal. Nous n’en dirons pas plus, histoire de ne pas vous gâcher l’envie de visionner ce superbe film qui ne comporte ni dialogues ni musiques.

Ce court-métrage d’animation d’environ six minutes a été réalisé par Santiago “Bou” Grasso pour opusBOU, un studio de sa création basé à Santiago (Argentine). Pour sa création, l’intéressé a remporté 70 prix internationaux à travers le monde.

Sources : The Creators ProjectAllociné

Notez cet article