in

Les Chinois avec une faible “note sociale” ne pourront prendre ni l’avion ni le train !

Crédits : ACasualPenguin/Pixabay

La Chine travaille depuis 2014 sur un système d’évaluation de ses propres citoyens programmé pour être mis en place en 2020. Dans moins de deux mois, ce système sera appliqué dans les avions et les trains. Ainsi, chaque citoyen ayant une mauvaise note sociale ne pourra plus utiliser ces moyens de transport.

Un système répressif déjà effectif

Imaginez-vous vivre dans un pays où le gouvernement met en place un moyen de noter ce qu’il juge être un bon et un mauvais comportement ? Non respect du Code de la route, recherches sur le Web jugées suspectes, opinions politiques peu en phase avec le gouvernement actuel, faire preuve de grossièreté, fumer dans un espace public ou encore mal garer son vélo… sont autant de raisons qui peuvent vous attribuer une note médiocre ! Par ailleurs, cette note prend en compte le casier judiciaire ainsi que la situation financière du citoyen.

Cela vous paraît improbable ? Il s’agit pourtant d’une réalité en Chine où ce système de notation est déjà effectif et le sera définitivement en 2020 ! Rappelons que ce pays est très policé et vidéosurveillé. En effet, il y a environ 150 millions de caméras équipées d’une technologie de reconnaissance faciale disséminées sur tout le territoire !

D’après un article publié par Reuters le 16 mars 2018, le système de notation sera appliqué à partir du 1er mai 2018 dans les transports tels que le train et l’avion. Ainsi, les personnes ayant une mauvaise note sociale seront interdites d’entrée dans les gares et aéroports.

Déjà 7 millions de Chinois concernés par ces interdictions

D’ores et déjà, avoir une mauvaise note pénalise les citoyens qui voudraient inscrire leurs enfants dans de bonnes écoles, faire des achats sur Internet, faire la demande d’une carte de crédit, ou encore, fréquenter les clubs de golf. Actuellement, il y aurait déjà 7 millions de Chinois qui seraient sous le coup de telles restrictions dans leur quotidien !

Maya Wang de l’ONG Human Rights Watch avait déclaré en décembre 2017 :

« Les autorités gouvernementales chinoises espèrent clairement créer une réalité dans laquelle les mesquineries bureaucratiques pourraient considérablement limiter les droits des personnes. À mesure que le pouvoir du président Xi Jinping prendra de l’ampleur et que le système approche de sa pleine mise en œuvre, d’autres abus viendront. »

Sources : ReutersHuffington PostFrance Info

Les Chinois avec une faible “note sociale” ne pourront prendre ni l’avion ni le train !
Notez cette actu