in

Votre enfant passe sa vie sur les écrans ? Il se drogue, la preuve avec cette expérience édifiante

Crédits : iStock

Nos enfants passent de plus en plus de temps devant les écrans, et ce dès la plus tendre enfance. Et pour cause, les ordinateurs, les smartphones et les tablettes ont littéralement envahi nos foyers. Mais lorsque leurs yeux sont rivés à leurs écrans, les plus jeunes se coupent  littéralement du monde qui les entoure. La preuve avec cette expérience menée en Angleterre et qui fait vraiment très (très) froid dans le dos. 

On a échangé nos mamans

C’est une marque alimentaire qui a eu l’ingénieuse idée de mener cette expérience hors-norme pour encourager les repas en famille. Le principe est simple : filmer, en caméra cachée et avec la complicité des familles, quatre enfants véritablement addicts aux écrans et modifier leur environnement.

Dans un premier temps, ce sont donc les tableaux de l’appartement qui sont remplacés. L’enfant, absorbé par sa tablette, ne s’aperçoit de rien. Puis ce sont les mamans qui sont échangées, sans plus de réaction. Enfin “de faux frères et sœurs” viennent s’asseoir aux côtés des enfants, sans qu’ils ne remarquent rien. Le ciel pourrait leur tomber sur la tête qu’ils ne s’en apercevraient même pas. Édifiant.

Des millions d’enfants complètement drogués

Le mot est lancé : drogue. Les spécialistes s’accordent à dire que l’effet produit par les écrans sur le comportement des enfants est exactement le même que celui de n’importe quelle drogue. Pour preuve, certains peuvent même devenir complètement fous si on a le malheur de leur couper leur connexion internet.

“Quand vous donnez à votre enfant une tablette ou un smartphone, en réalité c’est comme si vous lui donniez une bouteille de vin ou un gramme de cocaïne”. Mandy Saligari, addictologue.

En cause ? Les parents, qui n’ont pas toujours conscience des risques qu’ils font prendre à leurs enfants. Ainsi, quand on sait qu’en moyenne un enfant est devant un écran pendant 4h et 11 minutes, contre 5h et 7 minutes pour un adulte, on comprend aisément que certaines habitudes doivent être bousculées.

Vers une évolution des mentalités ?

Depuis quelques années, des études sur l’addiction aux écrans chez les enfants sont menées. On a ainsi pu découvrir que, en raison d’un usage précoce des claviers et des écrans, les enfants auraient de plus en plus de mal à tenir convenablement un stylo.

Mais les effets indésirables des écrans ne s’arrêtent pas là : troubles du sommeil, troubles du comportement, obésité, échec scolaire, dépression… Pour tenter d’enrayer cette addiction chez les enfants, le gouvernement français a donc mis en place un nouveau carnet de santé qui déconseille fortement aux parents de placer leur enfant de moins de 3 ans dans une pièce où un écran est allumé. La première mesure d’une longue série ? Espérons-le…

Source