in ,

Le gouvernement Macron se tourne vers la Chine, et voici pourquoi

edouard philippe en Chine
Crédits : L'OBS

Après une visite du chef d’État Emmanuel Macron en janvier 2018, c’est aujourd’hui Edouard Philippe qui se rend en Chine pour négocier divers accords économiques.

Les deux pays veulent davantage s’entendre notamment en matière d’économie. La France est le 13e fournisseur de matières premières en Chine. Et Emmanuel Macron affiche clairement sa volonté d’augmenter ses échanges d’ici la fin de son mandat.

L’un des premiers résultats de ces visites

La Chine avait depuis 2001 prononcé un embargo sur la viande de boeuf française. Ce genre d’embargo met normalement des années à réellement se lever (il suffit de voir les États-Unis et Cuba). Cependant, la volonté des deux pays à se rapprocher est telle que les dirigeants ont fait accélérer le mouvement.

Avec cet accord, la France vise une exportation de plus de 30 000 tonnes par an. À titre comparatif, d’autres pays exportent au maximum 1,5 million tonnes par an. Cependant, selon Dominique Langlois, président de la filière : “se serait formidable”, “une date historique”.

L’OBS annonce que d’autres signatures doivent avoir lieu avec de grands groupes français dans la journée.

vidéo edouard philippe
Crédits : L’OBS

Le potentiel de la Chine

Lors de sa visite, Emmanuel Macron s’était entouré de plusieurs chefs d’entreprise comme : Airbus, Safran, Dassault, Auchan, Sodexo, LVMH, EDF ou encore Suez.

Cette seconde visite, même si de nombreuses visites d’ordres touristiques ont eu lieu, est bel et bien un suivi d’Edouard Philippe sur les différents dossiers. Le gouvernement vient en réalité s’assurer que tout fonctionne comme il l’entend.

En fin 2017, les exportations étaient en augmentation. Cependant, cela concernait surtout le domaine de l’aéronautique, les spiritueux et les vins.

Pour booster l’intérêt que porte la Chine à la France, la France exporte un peu de sa culture en Chine. On retrouve dans cet ordre d’idée l’ouverture d’un centre Pompidou en Chine, pour exposer plusieurs peintures.

Le gouvernement pourrait se faire avoir à son propre jeu

En effet, même si leurs parts dans l’économie française restent globalement faibles, de nombreux investisseurs chinois se tournent vers la France. Ainsi, plusieurs grosses entreprises se sont partiellement ou totalement fait racheter. Parmi ces entreprises on retrouve :

  • la marque Baccarat
  • l’aéroport de Toulouse

Globalement, une recherche de l’équilibre

C’est le but de la France dans ces accords, pouvoir négocier d’un pied équitable avec la Chine les accords économiques. Pour cela, la Chine fait aussi des efforts, puisqu’un fonds de 1 milliard a été débloqué conjointement pour permettre l’installation de petites et moyennes entreprises françaises en Chine.

Une réponse aux divergences avec les États-Unis ?

Les rapports de force récents qui ont eu lieu entre la France et les USA ont tourné en défaveur de la France. Celle-ci se tourne donc vers de nouveaux alliés. Le but de la manoeuvre pourrait donc être de montrer aux États-Unis que l’on peut faire sans eux.

Sources : Le Monde, rfi

Articles liés :

Le gouvernement Macron se tourne vers la Chine, et voici pourquoi
Notez cette actu