in ,

5 alternatives aux serviettes et tampons industriels

Crédits : iStock

Chaque mois, c’est le lot commun d’une majorité de femmes. Selon chacune et en fonction de différentes périodes de la vie, les douleurs, le flux et la régularité des règles peuvent varier. Par conséquent, trouver la protection qui convient le mieux est primordial. Ces dernières années, les polémiques autour des produits chimiques contenus dans les serviettes et tampons ont beaucoup alimenté l’actualité. Résultat : de plus en plus de femmes cherchent des solutions différentes. Et cela tombe bien, puisque de nombreuses alternatives ont été développées en parallèle.

Si les produits bio sont en plein essor, il existe aussi des protections valables sur une durée plus étendue. Si ces dernières sont bien souvent plus chères à l’achat, il s’agit d’un investissement à long terme pour lequel votre porte-monnaie et la planète vous remercieront ! Voici 5 des alternatives aux protections traditionnelles, parmi les plus adoptées.

1 · Les serviettes réutilisables

Si ce dispositif peut paraître un peu archaïque au premier abord, il est pourtant de plus en plus utilisé. Ces serviettes en tissu restent économiques : compter entre 10 et 20 euros (selon les modèles et les marques) pour une utilisation qui peut aller jusqu’à 3 ans ! Par exemple, les serviettes hygiéniques lavables en coton bio Plim ont pour mérite de moins agresser la peau et de ne pas bloquer le flux. C’est un véritable plus côté santé.

serviette hygiénique lavable
Les serviettes réutilisables connaissent actuellement de plus en plus de succès. Crédits : Wikimedia Commons / Plim79

2 · La culotte de règles

Ce concept peut au premier abord s’apparenter aux serviettes réutilisables. Si l’on peut logiquement se poser la question de la qualité d’absorption, elles n’ont rien à envier aux autres protections. Dotées de différentes couches absorbantes qui empêchent les fuites, elles peuvent être portées pendant 12 heures, sans aucun risque de syndrome du choc toxique ! La composition peut varier d’un modèle à un autre : la marque française FEMPO utilise par exemple des fibres de bambou. Comptez dans les 30 à 40 euros pour vous en procurer une.

3 · La coupe menstruelle

Largement plébiscitée ces derniers temps, la cup présente de nombreux avantages que l’on ne présente plus. Son coût plus que correct (entre 15 et 30 euros selon les modèles) pour une durée de vie d’environ 5 ans n’y est pas pour rien. Le plus souvent en silicone chirurgical, elle respecte plus les muqueuses et irrite moins qu’un tampon. Attention toutefois, mieux vaut être à l’aise avec son corps pour en utiliser une, et bien respecter les règles d’utilisation.

coupe menstruelle
Crédits : Wikipédia / Detienne MC

4 · L’éponge menstruelle

Moins connue que le tampon, elle existe pourtant depuis très longtemps. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une éponge de mer qui offre une protection naturelle, réutilisable et écologique. Tout comme la cup, elle  bloque le flux et n’irrite pas les parois du vagin. Pour mieux préserver l’environnement, veillez à acheter des éponges ayant été coupées et non arrachées.

5 · Le flux instinctif libre

Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas là d’une protection hygiénique, mais bien d’une technique de gestion de son corps. Elle consiste à retenir naturellement le flux menstruel pour tout simplement le libérer lorsque l’on va aux toilettes. Après quelques exercices, le tout se fait sans effort, même si cette technique reste difficile à appréhender pour beaucoup. Pour y arriver, de nombreux groupes présents sur les réseaux sociaux permettent d’échanger autour du sujet.

Rappelons aussi que pour beaucoup de femmes, l’accès à ces produits de première nécessité reste très difficile, voire impossible. Certaines structures tentent toutefois de remédier à cette situation au mieux, à l’image de l’association Règles élémentaires, qui fournit des protections hygiéniques aux femmes les plus démunies.

Source

Articles liés :

Ils créent un nouveau dispositif pour aider les femmes qui ont leurs règles dans les pays pauvres

Des préservatifs vegans et écologiques ? Une entreprise les propose maintenant !

Trousse de toilette : pourquoi fabriquer soi-même ses produits ?

5 alternatives aux serviettes et tampons industriels
noté 5 - 8 votes