in ,

La carte des fermes-usines en France selon Greenpeace

Crédits : Greenpeace

La célèbre ONG Greenpeace a recensé plusieurs milliers de fermes-usines en France. Ces établissements présents dans la plupart des départements du pays représenteraient un risque majeur pour l’environnement.

Un constat alarmant

Alors qu’il y a quelques mois, nous évoquions la première ferme laitière flottante du monde située aux Pays-Bas,  l’ONG Greenpeace a publié ce 26 novembre 2018 un rapport (PDF en français / 10 pages) intitulé Fermes-usines, les dessous de l’élevage français. Or, dans ce dossier se trouve une cartographie (voir ci-après) montrant la répartition de ces établissements dans notre pays. Il faut savoir que plus de la moitié des porcs, poulets et œufs sont produits par 1% des exploitations et 4413 fermes-usines ont été recensées. Certaines compteraient plus de 1000 vaches, 15 000 porcs ou 185 000 poules pondeuses.

Crédits : Greenpeace

Par ailleurs, trois départements composent le trio de tête du classement et ces derniers se trouvent en Bretagne : le Morbihan, le Finistère ainsi que les Côtes-d’Armor réunissant au total 1 720 fermes-usines. Il s’agit d’une concentration qui n’est pas sans conséquence, et selon Greenpeace, la Bretagne est “la région qui connaît le plus de problèmes liés à la pollution de l’eau, avec notamment le phénomène des algues-vertes”.

Une erreur qui pourrait coûter cher

Greenpeace aurait commis une erreur d’interprétation en répertoriant des exploitations familiales en tant que fermes-usines, selon un article publié dans Le Progrès le 30 novembre 2018. La Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA) – qui a soulevé le problème – envisage d’ailleurs de porter plainte contre l’ONG. La FDSEA entend dénoncer ce qu’elle estime être un “agri bashing” de la part de Greenpeace.

À son communiqué dans lequel était disponible le rapport, Greenpeace a ajouté un erratum :

“Suite à des retours sur les données présentées dans cette carte des fermes-usines, nous sommes actuellement en train de recenser les modifications à apporter. Les données utilisées proviennent directement du site du Ministère de la transition écologique et solidaire, celui-ci nous ayant garanti une actualisation du fichier au 7 novembre 2018. C’est pourquoi la carte des fermes-usines présente encore à ce stade certaines incohérences. Nous sommes en train de travailler sur des corrections.”

Nous attendons donc que la lumière soit faite sur cette situation. Pour rappel, Greenpeace a indiqué avoir répertorié toutes les installations dépassant les 750 emplacements pour les truies, 2 000 pour les porcs de production (de plus de 30 kg), 40 000 pour les volailles, 400 pour les vaches laitières ainsi que 800 pour les veaux de boucherie (ou bovins à l’engraissement).

Sources : Sciences et AvenirLe parisienLe Progrès

Articles liés :

Voici les pires méthodes d’abattage massif utilisées lorsque des volailles sont malades

L’association L214 révèle les conditions d’élevage déplorables des poules en batterie

L’association L214 piège des gens dans la rue avec de faux nuggets de poulet !

La carte des fermes-usines en France selon Greenpeace
Notez cette actu