in ,

L’aide humanitaire à destination du Venezuela bloquée par les militaires

Crédits : Pixabay

En proie à une crise politique et de sévères pénuries, le Venezuela a reçu des dizaines de tonnes d’aide humanitaire. En revanche, l’armée empêche l’arrivée de cette aide à la frontière en ayant notamment bloqué un pont reliant leur pays à la Colombie.

Une aide humanitaire bloquée

Selon RFI, pas moins de 65 millions de dollars d’aide humanitaire ont été débloqués conjointement par les États-Unis, le Canada et l’Union européenne. En revanche, l’armée aurait déjà fermé plusieurs endroits de la frontière afin d’éviter que l’aide n’arrive, comme en témoignent les images obtenues par l’AFP (voir en fin d’article) ou encore CNN.

Les images montrent le pont international Tienditas, un grand axe terminé il y a trois ans, mais pas encore ouvert à la circulation. Le pont en question était un point de passage prévu pour l’acheminement de l’aide humanitaire, mais l’armée y a placé ce mardi 5 février 2019 deux containers et un camion-citerne afin d’en bloquer le passage.

Ainsi, le premier chargement d’une trentaine de tonnes est arrivé ce jeudi 7 février 2019 et a été entreposé dans le centre de stockage préparé à proximité du pont, du côté colombien. Par ailleurs, d’autres chargements sont prévus pour arriver des États-Unis, mais également du Brésil et possiblement d’autres pays latino-américains, sans aucune certitude de pouvoir atteindre la population.

 

Pourquoi un tel refus ?

Cette aide humanitaire est le résultat de l’appel à l’aide – face aux graves pénuries touchant le peuple – de Juan Guaidó qui s’est autoproclamé président en intérim du Venezuela. Celui-ci est en fonction depuis le 23 janvier 2019 après la récente contestation de l’investiture de Nicolás Maduro pour un second mandat quelques mois après la tentative d’assassinat par drones (chargés de C4) dont ce dernier a été victime.

Bien que Juan Guaidó soit reconnu comme président par une quarantaine de pays, l’armée soutient toujours Nicolás Maduro et bloque l’aide malgré l’appel lancé. Selon le gouvernement de Nicolás Maduro, cette aide humanitaire pourrait être le signe d’une intervention militaire à venir pilotée par les États-Unis. Quoi qu’il en soit, les prochains jours nous diront si la cohésion de l’armée restera effective dans le blocage face à la détresse du peuple.

Voici les images du pont obtenues par l’AFP :

Sources : CNNRFIOuest France

Articles liés :

Venezuela : le plus haut squat de la planète

Voici le classement des villes les plus violentes et les plus sécuritaires du monde

Inde : une incroyable crise de l’eau menace 600 millions d’habitants

Notez cette actu