in ,

Avez-vous déjà entendu parler de l’acrymalide ? Une substance dangereuse mais très répandue

Crédits : Pixabay

Une nouvelle étude publiée le 7 mars 2019 vient mettre en évidence de nouveaux liens entre une substance nommée acrymalide et l’apparition de cancers chez les êtres humains. Mais que dit cette étude et qu’est-ce que l’acrymalide ?

L’acrymalide : une substance dangereuse, mais extrêmement répandue

Aujourd’hui, le Centre International de la Recherche sur le Cancer (CIRC ou IARC en anglais) classe cette substance parmi les agents probablement cancérogènes pour l’Homme. Cependant, son rôle est bien avéré chez les autres animaux. On retrouve l’acrymalide dans notre alimentation lorsque l’on consomme des aliments riches en glucides ou en protéines qui ont été cuits à haute température (supérieure à 120°C). Ainsi, les chips, les frites et le café sont des parfaits exemples d’aliments contenant de l’acrymalide.

Cependant, l’acrymalide à d’autres utilisations, on retrouve cette substance :

tasse de cafe acrymalide
Crédits : Pixabay

De nombreuses études ont noté une corrélation entre l’acrymalide et l’apparition de certains types de cancers, notamment chez des travailleurs Américains. Cependant, les liens de cause à effet entre l’acrymalide et différents types de cancers restaient difficiles à établir.

“L’étude menée par les équipes du CIRC, la Food and Drug Administration, l’école de médecine Duke-NUS Medical School et le centre national du cancer de Singapour met en avant que certains régimes alimentaires et habitudes de vie entraînent des dégradations de notre ADN, qui eux-même entraînent une augmentation du risque de cancer.” déclare le docteur Jiri Zavadil du CIRC.

Le docteur Marc Gunter, chef de la section du CIRC sur la nutrition et le métabolisme, déclare ensuite que : “Le rôle potentiel de l’acrylamide dans le cancer fait l’objet d’un examen minutieux depuis un certain temps, bien que l’acrylamide a été difficile à mesurer dans les études épidémiologiques. Cette nouvelle étude fournit la preuve que l’acrylamide peut provoquer chez l’homme des mutations pouvant mener au développement d’un cancer. Des recherches plus approfondies et sur des populations différentes et plus nombreuses sont maintenant nécessaires pour aborder plus en profondeur le rôle de l’acrylamide dans le développement du cancer. “

(NDLR : propos traduits, un lien vers les originaux est disponible en source.)

Comment réduire l’acrymalide dans son alimentation ?

L’ANSES rappelle que les deux aliments les plus contributeurs à l’exposition à l’acrymalide sont :

  • les pommes de terre sous forme de chips ou de frites
  • le café

Cependant, elle précise que chez les enfants, ce sont les biscuits sucrés.

L’agence offre aussi un lien vers une brochure émise par l’État qui recense plusieurs bons gestes pour réduire l’absorption d’acrylamide

Sources : Communiqué de presse du CIRC.

Vous aimerez aussi :

5 alternatives aux serviettes et tampons industriels

Pesticides : ce que la science nous révèle de leurs effets sur le corps

Le classement mondial des villes les plus saines est désormais connu !

Notez cette actu