in

Le #Trashtag challenge, un défi utile pour la planète se multiplie sur les réseaux

Capture vidéo : Brut

Un mouvement baptisé “#Trashtag challenge” fleurit actuellement sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Le but n’est pas ici de s’immobiliser comme une statue ou de se verser un seau de glace sur la tête, mais de nettoyer un lieu et de poster le résultat sur les réseaux sociaux.

Un mouvement qui dénote

Loin des #IceBucket et autre #Mannequin, il existe un mouvement qui n’a rien de stupide, se développant depuis le début de mois de mars 2019 : le #Trashtag challenge. Un seul mot d’ordre : sauver la planète aux quatre coins du monde et partager ses actions afin de donner envie aux autres de contribuer. Dans sa vidéo (visible en fin d’article), Brut rappelle le concept et comme la plupart des médias l’ayant évoqué, qualifie le mouvement d’utile. En clair, il s’agit de prendre en photo un lieu rempli d’ordures puis de faire la même chose après que le lieu en question a été nettoyé.

Rappelons que rien qu’au sein de l’Union européenne, le volume des déchets engendré par les activités humaines a atteint 2,5 milliards de tonnes en 2014. De plus, la durée de vie de nos déchets domestiques dans la nature n’est pas la même suivant leur nature. Ainsi, le mouvement #Trashtag – également décliné en #Detrash – est plutôt bienvenu, même si cela ne remplacera jamais de réelles actions sur le plan politique. Le but premier de ce mouvement serait plutôt d’éveiller les consciences.

Crédits : Robbie McNeil sur Twitter

Un hashtag qui ne date pas d’hier

Le caractère viral récent du mouvement a été boosté par les réseaux sociaux Twitter, Instagram ainsi que Reddit. Cependant comme l’indique le site PetaPixel dans un article du 11 mars 2019, ce serait une société américaine de médias de sports extrêmes nommée Teton Gravity Research qui aurait été la première à lancer ce hashtag en… septembre 2015 ! Il s’agissait alors d’encourager les citoyens à protéger les zones naturelles menacées.

Si le hashtag #Trashtag a plus de trois ans d’existence, un certain Byron Román est la personne ayant remis ce dernier au goût du jour. Interrogé par le magazine TIME, l’intéressé a encouragé sur les réseaux sociaux les adolescents qui s’ennuyaient à ramasser des déchets et à se prendre en photo avant de poster. En revanche, Byron Román n’a pas pensé un seul instant que son action allait devenir virale !

Sources : TIMENumeramaKonbini

Articles liés :

Pourquoi ce photographe a accumulé des années de déchets chez lui

Une baleine échouée, la mâchoire pleine de déchets humains : la campagne choc de Greenpeace

Un homme a créé ce moulin à déchets autonome qui a déjà récupéré des millions de détritus !

Notez cette actu