in

Des villes installent des plaques “Ici commence la mer, ne rien jeter” pour éviter la pollution des océans

Crédits : capture YouTube / Cap Atlantique

Une commune de Loire-Atlantique a récemment fait installer des plaques dans les rues, à coté des grilles d’eau pluviales. Celles-ci ont pour but d’informer et sensibiliser la population afin d’éviter les pollutions.

Les grilles d’eau pluviales prises pour cible

Selon un article publié par France Bleu le 1er avril 2019, il y a du changement sur la commune du Pouliguen (Loire-Atlantique). En effet, des plaques informatives comportant la mention “Ici commence la mer, ne rien jeter” ont été installées à proximité des grilles d’eau pluviales. Celles-ci sont également dotées de pictogrammes concernant les mégots de cigarette, les rejets de liquides polluants (solvants, eaux usées) ainsi que les déjections canines.

Le fait est que ces grilles ouvertes destinées à drainer les eaux pluviales sont souvent utilisées pour jeter les déchets évoqués ci-avant. Malheureusement, les eaux ainsi polluées finissent directement dans la mer ! Or, les mentalités ne semblent pas beaucoup évoluer malgré de nombreuses campagnes de sensibilisation menées ces dernières années.

grilles d'eaux pluviales
Crédits : capture YouTube / Cap Atlantique

Une initiative qui n’est pas unique

À une vingtaine de kilomètres du Pouliguen se trouve Assérac, où l’indignation est à son comble. Son maire Guy Le Gal est allé jusqu’à prendre un arrêté afin de à verbaliser les personnes prises sur le fait.

“Tout finit à la mer. L’an dernier, un camping-car qui a déversé ses eaux noires dans une grille d’eaux pluviales a entraîné 48 heures de fermeture de la plage; c’est des déclassements pour des zones conchylicoles, c’est des gens qui ne peuvent plus pêcher ou se baigner. Donc les conséquences sont multiples” a déclaré l’intéréssé.

Dans le courant de l’année 2019, 420 plaques devraient être installées sur tout le territoire de Cap Atlantique, dont font partie Le Pouliguen et Assérac. Rappelons que Cap Atlantique n’est autre que la communauté d’agglomération de la Presqu’île de Guérande – Atlantique. La quinzaine de communes composant cette communauté d’agglomération compte 490 kilomètres de réseau d’eaux pluviales et des centaines de grilles ouvertes.

La commune de Collioure (Pyrénées-Orientales) avait été la première à installer ce type de plaques en 2017. Ce mouvement avait également été suivi en 2018 dans des villes plus importantes telles Vannes (Morbihan) ou encore à Cannes (Alpes-Maritimes).

Sources : France BleuNice Matin

Articles liés :

Pour lutter contre la pollution, Mexico interdit aux voitures de rouler un jour par semaine !

Le geste fou de cet avocat, mort brûlé pour protester contre la pollution de la planète

“Sous le dôme”, cet édifiant reportage censuré sur la pollution en Chine

Des villes installent des plaques “Ici commence la mer, ne rien jeter” pour éviter la pollution des océans
noté 5 - 1 vote[s]