in

Et si vous donniez votre corps à la terre ? À Washington, c’est maintenant possible !

Crédits : iStock

Un gouverneur candidat à l’élection présidentielle des États-Unis en 2020 est à l’origine d’une nouvelle loi. Celle-ci est relative à une nouvelle alternative à l’inhumation et à la crémation : la transformation des morts en “compost humain”.

Une loi inédite outre-Atlantique

Jay Inslee est le gouverneur démocrate de l’État de Washington. L’intéressé est également candidat à l’élection présidentielle de 2020 et porte un programme aux forts accents progressistes et écologiques. Jay Inslee a promulgué une mesure étonnante dont le but est de légaliser la transformation des morts en “compost humain”. La mesure adoptée il y a quelques semaines est prévue pour entrer en vigueur en mai 2020, comme le rappelle un article publié dans Quartz le 23 mai 2019

Le terme “humus” a été évoqué par Jay Inslee. Il s’agit de la couche supérieure du sol (souple et aérée) créée, entretenue et modifiée par la décomposition de la matière organique. Celle-ci est principalement le résultat de l’action combinée des animaux, des bactéries et des champignons du sol. Selon le gouverneur, les citoyens de l’État de Washington pourront choisir d’être transformés en humus réutilisable, une alternative écologique aux choix habituels, à savoir l’inhumation et à la crémation.

Crédits : capture YouTube / TED

Une société experte en fabrication de “compost humain”

Pour la partie technique, Katrina Spade avait fourni des explications lors d’une conférence TED de 2016 (voir en fin d’article). L’intéressée dirige depuis une décennie la start-up Recompose, garante d’un processus de compostage humain prévu pour entrer prochainement dans phase de commercialisation. Katrina Spade évoquait une technique durable, sûre et naturelle permettant au passage de faire d’importantes économies en matière d’utilisation de l’espace et d’émissions de GES. Il faut savoir que le processus en question a été expérimenté en 2018 en collaboration avec l’Université d’état de Washington. Selon Katrina Spade, l’agriculture industrielle utilise depuis plusieurs décennies une technique similaire visant à recycler les carcasses d’animaux.

En détail, il est question de disposer le corps dans un conteneur accompagné de paille, de copeaux de bois et de luzerne. Le but ? Accélérer le processus naturel de décomposition en optimisant les conditions d’humidité et d’oxygénation afin que les bactéries agissent. En somme, tout ce qui est biodégradable est récupéré ! Il faut également savoir que le conteneur est régulièrement mélangé, et ce afin de récupérer stimulateurs cardiaques, prothèses et autres plombages dentaires. Un mois suivant l’opération, la famille du défunt reçoit une sorte de terreau qui pourra faire le choix de son utilisation. L’avenir nous dira si d’autres états américains ou d’autres pays dans le monde suivront cette tendance !

Sources : QuartzFrance Info

Articles liés :

Immortalité : Des scientifiques veulent conserver un cerveau humain et le ramener à la vie des années plus tard

Hong Kong : apparition des premiers cimetières en réalité virtuelle

Et si vous téléchargiez votre cerveau sur un ordinateur ?

Et si vous donniez votre corps à la terre ? À Washington, c’est maintenant possible !
noté 5 - 1 vote[s]