in ,

La France est-elle en guerre ? Où se trouvent nos soldats ?

Crédits : Wikipedia

Des alertes ont été lancées dernièrement par les États-Unis concernant un risque d’attentats perpétrés par l’Iran contre les Occidentaux en Irak. Les forces armées françaises mobilisées semblent moins alarmistes. Au regard de l’actualité, il s’agit d’une occasion de nous poser la question suivante : notre pays est-il en guerre ?

La mobilisation de l’armée dans le monde

La situation en mars 2018 faisait état d’environ 6 000 militaires français engagés à l’étranger. Il s’agit officiellement d’opérations de maintien de la paix. En Irak et en Syrie, l’opération Chammal comportant 1 100 hommes est en place depuis 2014. Greffée à un dispositif allié, cette opération a pour but d’assurer un soutien aérien aux forces irakiennes. Le but ? Lutter contre le groupe terroriste Daech. Le 17 mai 2019, les États-Unis ont lancé des alertes concernant de potentielles attaques terroristes contre les populations occidentales d’Irak. Ce risque d’attaques téléguidées par l’Iran n’a pourtant pas perturbé l’activité de l’opération Chammal.

Au Mali, dans le cadre de l’opération Serval, l’armée française a appuyé l’armée locale en 2013 et 2014. Il s’agissait de reprendre le contrôle des zones envahies par Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Aujourd’hui, 4 000 militaires français sont stationnés au Sahel (opération Barkhane). Il s’agit d’empêcher le retour des terroristes dans la région. L’armée française est également présente au Liban avec 700 soldats. Depuis 1978, notre pays apporte en effet sa contribution à la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (Finul).

L’armée est aussi mobilisée dans notre propre pays depuis les attentats de 2015. Entre 7 000 et 10 000 militaires sont déployés en plus des forces de police et de gendarmerie sur l’ensemble du territoire national. Il est question de l’opération Sentinelle qui est mise en place dans le cadre du renforcement du plan Vigipirate.

Crédits : Wikipedia

Coûts des opérations et dissuasion nucléaire

À l’été 2017, le coût des opérations extérieures atteignait 1,136 milliards d’euros. En début d’exercice, une dotation de 450 millions d’euros avait été votée et celle-ci a été portée à 650 millions d’euros dans le budget 2018. L’opération Sentinelle a causé des dépenses supplémentaires chiffrées à 145 millions d’euros en 2016.

Si l’armée de Terre est mobilisée, la capacité de dissuasion nucléaire mobilise également l’armée de l’Air et la marine. Il faut savoir qu’il n’existe plus aucun dispositif nucléaire terrestre. En revanche, la France dispose d’environ 40 Mirages 2000 et Rafales équipés de missiles air-sol et de quatre sous-marins équipés de missiles balistiques stratégiques mer-sol.

Sources : Vie PubliqueRFI

Articles liés :

L’armée française s’équipe de drones éclaireurs de poche

L’armée française déploiera bientôt des robots de combat en appui aux soldats sur le terrain

Barrage de Mossoul : L’Irak menacée par un tsunami dévastateur ?

La France est-elle en guerre ? Où se trouvent nos soldats ?
noté 5 - 1 vote[s]