in ,

Maltraitance animale : cet abattoir collectait des poulets vivants à la moissonneuse

Crédits : L214

L’association L214 a récemment publié une enquête sur le producteur de volailles Duc. Les images peuvent évidemment heurter, car celles-ci montrent des poulets vivants collectés à la moissonneuse !

Une méthode de collecte hallucinante

L214 est une association fondée en 2008 défendant les droits des animaux et la cause végane. Depuis quelques années, des vidéos chocs sont régulièrement diffusées. En 2017, avait été publiée une vidéo accablante concernant l’agonie des cochons gazés dans les abattoirs. En 2016, d’autres images tournées dans un abattoir du Gard avaient fait scandale. Par ailleurs, l’association enquête aussi beaucoup sur les élevages de poules en batterie. Après avoir publié d’autres vidéos toutes plus horribles les unes que les autres, une victoire a été remportée en 2017. En effet, grâce à la pression exercée par L214, nous ne trouverons plus d’œufs de poules élevées en cage dès 2025.

Cependant, le combat n’est pas terminé puisqu’une enquête récente concernant le producteur de volailles Duc a révélé des méthodes inqualifiables. En effet, les poulets vivants y sont notamment collectés dans une sorte de moissonneuse ! Les images visibles dans la vidéo présente en fin d’article sont là encore assez difficiles.

La densité dans les élevages Duc est incroyablement forte !
Crédits : L214

Des conditions non acceptables

“Chaque année, près de 800 millions de poulets sont tués dans les abattoirs en France. 83 % d’entre eux sont élevés de manière intensive. Entassés dans des bâtiments fermés jusqu’à 22 par m², sélectionnés génétiquement pour grossir rapidement… les poulets souffrent. Problèmes cardiaques et respiratoires, boiteries, fractures, brûlures… de tels traitements pour les animaux, nous n’en voulons plus”, peut-on lire dans l’enquête de L214.

Selon l’association, la dernière enquête en date s’est déroulée en avril 2019 dans deux élevages du producteur Duc, l’un se trouvant dans l’Yonne et l’autre dans l’Aube. Entassés dans des bâtiments sans fenêtres, les poulets évoluent dans un enfer, la densité y étant de 16 à 18 poulets par mètre carré ! L’association évoque également le fait que les animaux sont en très mauvaise santé. Certains sont même laissés à l’agonie, voués à une mort lente. Lorsque l’on sait que sur son site officiel, la marque Duc dit s’être engagée pour le respect des animaux, cela laisse songeur.

En guise de “clou du spectacle”, la fameuse méthode de collecte à la moissonneuse. Évidemment, il ne s’agit pas de broyer les animaux, mais de les aspirer sur un tapis roulant afin de les placer dans des caisses de transport. Sans aucun doute, il est ici question d’une méthode de ramassage très brutale.

Sources : L214France 320 Minutes

Articles liés :

L’association L214 révèle les conditions d’élevage déplorables des poules en batterie

L’association L214 piège des gens dans la rue avec de faux nuggets de poulet !

Le tableau pour bien comprendre les conditions de vie des poules qui pondent les œufs que vous achetez

Notez cet article